Test Emotn N1 : le projecteur idéal pour profiter de Netflix sur (très) grand écran ?

Les vidéo-projecteurs nomades continuent à se démocratiser. A côté de marques comme Philips, Viewsonic, BenQ ou XGIMI, un nouveau venu fait encore son apparition en Europe en ce printemps 2023 : Emotn.

La marque chinoise (qui appartient à Dangbei), dégaine son N1, un projecteur qui se targue d’être l’un des premiers à avoir obtenu la licence officielle Netflix. Un atout de poids pour se faire une place sur le marché ? C’est ce que l’on a pu vérifier tout au long de ces dernières semaines, en testant l’Emotn N1 en long, en large et en travers !

En règle générale, choisir le bon ordinateur portable est une tâche assez complexe car il y a beaucoup de facteurs à considérer. Et c'est d'autant plus vrai quand on est étudiant car à ces facteurs s...Lire la suite

Premier contact avec l’Emotn N1

Avec des dimensions de 18,2×12,5×19,2cm et 1,92 kg sur la balance, l’Emotn N1 affiche un gabarit similaire au XGIMI Halo que nous avions testé, il y a quelques mois. Nomade, certes, mais évidemment moins discret qu’un modèle comme le M1 Mini de Viewsonic. Et ce, d’autant plus que son bloc d’alimentation est lui aussi assez massif.

Test vidéoprojecteur Emotn N1

Conçu dans un plastique tout blanc plutôt qualitatif à l’oeil et au toucher, il se distingue par sa très grosse lentille sur la face avant. Dépourvue de cache, il faudra veiller à la protéger pendant le transport. Deux grilles très classiques, à l’avant et à l’arrière, permettent de dissimuler le ventilateur et les haut-parleurs, tout en assurant une bonne circulation de l’air. De fait, nous n’avons constaté aucune surchauffe sur le projecteur, même après plusieurs heures d’utilisation.

Particulièrement simple d’utilisation (on y reviendra), l’Emotn N1 ne reçoit qu’un seul bouton de marche/arrêt, sur le dessus de l’appareil. Toutes les autres commandes (navigation, volume, réglages…) passent par la télécommande Bluetooth, qui s’appaire en quelques secondes lors du premier allumage.

La connectique, elle, se rassemble à l’arrière du projecteur : outre l’alimentation DC, on retrouve un port USB, un HDMI (pratique pour brancher une box TV ou une Nintendo Switch), un Ethernet ainsi qu’une sortie line-out, auxquels viennent s’ajouter une compatibilité Wi-Fi 2,4/5G et Bluetooth 5.0.

Enfin, si l’on finit ce tour du propriétaire par le dessous de l’appareil, on y découvrira un filetage, qui pourra s’avérer bien utile pour installer le projecteur sur un trépied, par exemple. Un petit support escamotable permet aussi d’incliner l’appareil (jusqu’à 12°) pour surélever l’image.

Un projecteur ultra-simple à configurer et à utiliser

Si, jusqu’ici, on reste sur une fiche technique proche du Halo évoqué plus haut, les choses changent davantage à l’allumage. Ici, pas d’Android TV 9.0 au menu, mais une interface maison très intuitive.

La première utilisation est l’occasion de connecter le projecteur au réseau Internet domestique. Quelques minutes suffisent pour arriver à l’écran principal. Mais surtout, un premier constat s’impose : l’image est immédiatement très nette. L’Emotn N1 bénéficie non seulement d’un autofocus laser ToF (Time-of-Flight) très rapide (moins d’une seconde pour se débarrasser du flou selon la marque), mais aussi d’une correction automatique de la distorsion trapézoïdale. En d’autres termes, même si le projecteur n’est pas placé pile poil face au mur ou à l’écran, l’image se corrige d’elle-même pour apparaître rectangulaire. En théorie, en tout cas, car il nous aura parfois fallu « forcer » cette correction pour que tout soit en ordre.

Une fois ce premier réglage effectué, il ne reste plus qu’à naviguer dans l’écran d’accueil pour regarder ses premiers contenus. Et notamment ceux de Netflix, puisque Emotn est fier de revendiquer sa licence officielle, comme en atteste la touche blanche de la télécommande et le gros logo à l’écran… Mais pas de panique : le N1 ne se limite pas à Stranger Things et embarque aussi des applications comme Prime Video ou YouTube.

Projecteur Emotn N1 télécommande

Pour les autres services de streaming en revanche (Disney+, MyCanal, Molotov…), il faudra passer par une clé Chromecast et/ou la fonction screencast. Là encore, les choses sont simples : le menu permet facilement de passer du contenu diffusé en HDMI à la projection d’écran de son smartphone. En termes d’expérience utilisateur, c’est donc du tout bon.

Mais arrivé à ce point du test, une question demeure : qu’en est-il des performances de l’Emotn N1 ? La qualité d’image est-elle au rendez-vous ? Avec sa résolution native 1080P FHD, ses 500 lumens ANSI et la technologie HDR 10, le projecteur, la fiche technique est prometteuse sur le papier. Dans les faits, la netteté est impeccable et les couleurs plutôt bien retranscrites sur l’ensemble de l’image. On aurait toutefois pu espérer un meilleur contraste et des noirs plus prononcés (même dans une pièce très sombre, sur un mur blanc).

En termes de dimensions, l’Emotn N1 projette une image d’environ 60 pouces à 1,50 m, mais c’est avec un peu plus de recul que l’appareil prend tout son sens, puisque l’on peut compter sur une diagonale de 120 pouces (soit 3,15m !) à 3m de distance. Parfait pour profiter de Drive to Survive sur Netflix et vivre les GP de F1 encore plus intensément. Même le bruit des moteurs des monoplaces est assez bien rendu avec ses 2 haut-parleurs de 5 W et son Dolby Audio… Ce n’est peut-être pas aussi « riche, clair et époustouflant » que ce que promet la marque, mais c’est tout à fait convenable (d’autant qu’avec 26 Db seulement, le projecteur et son ventilateur demeurent assez silencieux).

En résumé, notre avis sur le projecteur Emotn N1

L’Emotn N1 revendique fièrement la détention de « la licence officielle Netflix » pour se démarquer de la concurrence. Et si ce partenariat a un côté indéniablement pratique, ce n’est pas le seul atout de ce projecteur. Sa très grande simplicité d’installation et d’utilisation, ainsi que sa qualité d’image globale (correction trapézoïdale automatique et netteté quasi-immédiate) sont en revanche de vrais points forts.

Avec un prix de lancement fixé à 499€, l’Emotn N1 est donc un sérieux rival du Halo XGIMI (entre autres). Et une référence à ne pas négliger pour l’achat d’un premier projecteur compact et polyvalent.

Pour son lancement en France, l’Emotn N1 bénéficie d’un coupon de réduction de 50€ sur Amazon. Il est donc accessible à partir de 449€.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *