La rupture, tout un « art »

Comment bien gérer une séparation ?

Une rupture, ce n’est jamais un moment facile à vivre, que l’on soit quitté ou que l’on quitte. Tout comme la chanson de Balavoine « Aimer est plus fort que d’être aimé », sachez que quitter est bien souvent plus difficile que d’être quitté. Le méchant dans l’histoire, c’est vous ! Mais ne culpabilisez pas : si vous avez fait ce choix, ce n’est sans doute pas sans raison. Suivez notre petit guide pour bien vivre sa rupture.


Préparation et réflexion : on établit le plan d’attaque
Dans un premier temps, essayez de bien décortiquer les raisons qui vous poussent à rompre : vous pouvez utiliser le fameux test des colonnes « positif » et « négatif » et lister tout ce que vous aimez encore chez votre compagne et tout ce que vous ne pouvez plus supporter. Si la colonne « négatif » est pleine, vous avez fait le bon choix, pas de regret.
Comme un examen
Pour ne pas vous sentir déboussolé le moment venu, préparez bien votre discours à l’avance, et comme à la veille d’un examen, soyez prêt psychologiquement. S’il le faut, vous pouvez même vous entraîner à l’oral afin d’anticiper les réactions éventuelles de votre future-ex.

Première condition indispensable : on oublie les textos, les mails, et même les lettres. Un bon face à face reste la façon la plus honnête de rompre, vous lui devez bien ça, comportez-vous en homme !
Ne pas asséner le coup final
Evitez de lâcher le morceau pendant une dispute : c’est le meilleur moyen pour perdre votre sang froid et pour que vos mots dépassent votre pensée. Autre moment délicat : quand la demoiselle affronte un moment pénible (examen, mort d’un proche, période de chômage mal vécue), on fait preuve d’un minimum de patience : le but n’est pas de lui asséner le coup final !

Quant au lieu de la rupture, on évite les lieux communs ou partagés : l’appartement, votre restaurant fétiche, votre lieu de travail… Dans ces moments-là, on dit toujours qu’un lieu neutre est l’idéal : un café quelconque sera parfait. Et cela la contiendra aussi si la demoiselle veut faire un scandale… Un homme averti en vaut deux !

Ni trop sec, ni trop doux : voilà la clé du succès ! Facile en théorie, un peu moins en pratique. Dites-lui simplement la vérité : vous ne l’aimez plus, c’est un fait. Soyez franc, honnête. Et surtout n’oubliez pas le but de ce rendez-vous : rompre. Si votre décision est irrévocable, ne vous laissez pas amadouer ou ne la laisser pas vous culpabiliser. Ne soyez pas méchant, mais restez ferme et déterminé. C’est un mauvais moment à passer pour vous deux, mais plus vite il passera, plus vite vous pourrez l’un comme l’autre tourner la page de votre couple.

Partager
Tags: rupture