La masturbation dans le couple : à deux, deux fois plus de plaisir !

Très souvent mise au rebut dans une société pourtant ouverte, la masturbation est une technique bénéfique qui permet de se détendre et de développer son autoérotisme. Pratiqué par 95% des hommes et 74% des femmes (selon étude IFOP datée de 2017), le plaisir solitaire a pour don d’aplanir les tensions de couple. Et contrairement aux idées reçues, l’onanisme n’est d’ailleurs pas réservé aux célibataires. C’est une pratique aussi développée chez les couples.

Chéri(e), faisons-nous du bien !

La masturbation reste une pratique difficile à assumer au sein des couples. Elle peut être vécue par le conjoint comme une incapacité à satisfaire son partenaire… Beaucoup ne la pratiquent plus une fois qu’ils sont en couple, ce qui constitue une erreur tant on connait ses bienfaits.

Votre femme est enceinte et vous allez devenir papa ? Super nouvelle (enfin, en théorie) ! Mais pendant ces 9 mois si particuliers, de nombreux couples voient leur sexualité perturbée : faire l'amour...Lire la suite

Si Laurent apprend que je me masturbe en son absence, il va penser qu’il ne me suffit pas » Eloïse, 31 ans, en couple depuis 4 ans

Difficile à croire pour certains, mais la masturbation en solo n’a rien à voir avec une question de performance (enfin, parfois peut-être, nous verrons cela plus bas…). Cela peut venir d’une différence de niveau de désir entre les partenaires ou de l’influence, encore très forte, de l’héritage judéo-chrétien.

Partager la masturbation peut faire l’objet d’échanges nouveaux ou de jeux avec sa partenaire. Les fantasmes n’en seront que plus nourris. Essayez d’en discuter avec votre moitié et d’aborder le sujet de manière délicate… peut-être seriez-vous surpris !

Je m’explore, tu t’explores, nous nous explorons

D’ailleurs peut-être pratiquez-vous déjà l’onanisme en couple sans en avoir conscience ? Lors des préliminaires, la masturbation se fait naturellement. C’est une manière d’amplifier le désir et l’excitation avant un rapport sexuel. Cela augmente la qualité de ce dernier, car les sens de deux partenaires sont exacerbés. Pendant le rapport, elle peut amener de nouvelles sensations.

C’est également le moyen de se faire plaisir en couple sans risque quand les conditions ne sont pas favorables pour un rapport sexuel, par exemple pendant les règles ou s’il s’agit d’une relation longue distance. Les périodes de confinement que nous avons vécues ces dernières années nous ont poussées à faire preuve d’imagination, invitant parfois la masturbation naturellement au sein du couple, même si elle se faisait de manière virtuelle.

La masturbation ne remplace pas forcément le rapport sexuel

Si l’un des partenaires privilégie la masturbation en solo aux rapports sexuels avec sa moitié, il faut parfois se poser des questions. En effet, cette manière d’agir peut traduire une certaine anxiété due au quotidien ou un mal-être dans le couple. La solution dans ce cas serait le dialogue avec ou sans l’aide d’un spécialiste pour mettre des mots sur ces gestes.

Si certains couples sont complices en ce qui concerne la masturbation, il n’est pas facile d’en parler pour d’autres. Souvent vécu comme une honte pour la femme, le plaisir solitaire est perçu comme une trahison et se retrouve évincé dans les contacts corporels.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Au final, la masturbation est un moyen simple de se mener ou mener son partenaire à l’orgasme. Elle doit être perçue comme une pratique saine par rapport à ce que l’on peut voir dans la pornographie actuelle.