Montre Junghans Max Bill Automatic Bauhaus : bijou minimaliste

La marque horlogère allemande se distingue par ses montres au design très sobre, souvent minimaliste. Mais si on les regarde de plus près, ces accessoires s’avèrent nettement plus complexes, à l’image de la montre automatique Max Bill Bauhaus : épurée au recto, elle cache une petite « surprise » au verso…

Junghans, une marque horlogère historique… et discrète !

L’horlogerie allemande ne bénéficie pas de la même aura que ses consoeurs française et suisse. Pourtant, on trouve de très belles marques outre-Rhin : A. Lange & Söhne, NOMOS Glashütte ou encore Junghans. Cette dernière bénéficie même d’une riche histoire : fondée en 1861 à Schramberg, dans la Forêt noire allemande, par Erhard Junghans et son beau-frère Jakob Zeller-Tobler, la société Junghans und Tobler a même été l’un des plus grands producteurs de garde-temps du monde au tout début du 20e siècle.

Depuis sa création, Junghans entretient aussi un lien tout particulier avec l’architecture. Il faut dire que la manufacture est abritée dans un bâtiment spectaculaire, construit à flanc de colline et s’élevant sur neuf terrasses, le Terrassenbau.

Dans les années 1950, Junghans s’associe au designer suisse Max Bill et dès 1961, la première montre Junghans Max Bill voit le jour. Un modèle épuré et intemporel mais « répondant toujours aux derniers progrès techniques ». D’ailleurs, l’innovation reste l’un des maîtres-mots de la marque allemande, qui produit ses premières montres à quartz dès 1970 puis la première horloge de table radio-pilotée fabriquée en série. Sa particularité : un écart limité à 1 seconde sur un million d’années !

Cela ne suffit toutefois pas à faire de Junghans une entreprise florissante et la marque est même à deux doigts de disparaître dans les années 2000. Sa maison-mère Egana Goldpfeil fait faillite, mais Junghans est sauvée par en 2009 par deux nouveaux propriétaires, Hans-Jochem et Hannes Steim. C’est le début d’un nouveau chapitre pour la société, qui s’apprête alors à souffler ses 150 bougies… et qui a depuis passé le cap des 160 ans sans encombre ! Un âge vénérable pour une marque qui n’a jamais autant semblé dans l’air du temps.

Montre Junghans Max Bill Automatic Bauhaus
Junghans Max Bill Bauhaus Automatic

Max Bill Automatic, l’icone Bauhaus

On l’a dit, la première montre dessinée par Max Bill pour Junghans date de 1961. Plus de 60 ans plus tard, le nom de l’artiste helvète semble plus lié que jamais à la manufacture allemande, la collection Max Bill étant sans doute la plus iconique de la marque.

Une montre encore plus belle au verso ?

« La preuve que le minimalisme peut être un plus. » Voilà comment Junghans par de sa collection Max Bill. Ces montres se distinguent en effet par des lignes très épurées, permettant au regard de se porter sur l’essentiel : le temps.

C’est particulièrement vrai sur ce modèle 27/4009.02. Dotée d’un boîtier en acier de 38 mm de diamètre, cette montre arbore un cadran blanc mat sans chiffres mais avec des marqueurs horaires noirs. Revêtues de rouge, les aiguilles des heures et des minutes ressortent parfaitement, de même que le guichet date situé à 3 heures. En plus d’offrir une meilleure lisibilité de l’heure, cette teinte vermillon est un clin d’oeil à la porte d’entrée du bâtiment abritant l’école du Bauhaus, à Dessau, en Allemagne.

Dos boîtier montre Junghans Max Bill

Et puisque Junghans apporte souvent un soin particulier au dos de ses garde-temps, on retrouve ledit bâtiment au verso de cette Max Bill Bauhaus. La gravure de ses larges façades vitrées permet d’entrevoir le calibre automatique suisse J800.1, qui offre une réserve de marche 38 heures.

Le bracelet en cuir vachette noir apporte un contraste supplémentaire (tant au niveau de la couleur que de la texture) et ajoute une touche d’élégance intemporelle à l’ensemble.

Dos gravé montre Junghans Max Bill Bauhaus

Les caractéristiques complètes de la montre

BoîtierAcier inoxydable ;
38 mm de diamètre ; 9,7 mm épaisseur ;
Verre saphir bombé et traité antireflet bi face ;
Fond gravé partiellement transparent ;
Etanche à 50 m.
CadranCadran blanc mat ;
Marqueurs horaires et aiguilles avec revêtement luminescent
Superluminova respectueux de l’environnement ;
Fonction date en rouge.
BraceletCuir vachette noir, boucle ardillon
MouvementAutomatique, calibre J800.1
38 heures de réserve de marche
Référence27/4009.02
Prix1175 €

Notre avis sur la montre Junghans Max Bill Automatic Bauhaus

Proposée à 1175€, cette Max Bill Automatic Bauhaus a tous les atouts de la montre indémodable. Elégante, sobre et fourmillant de détails, elle incarne parfaitement le design minimaliste si caractéristique de l’horlogerie allemande en général et de Junghans en particulier.

Sur le segment du luxe accessible, cette montre est donc un produit à considérer. Une valeur sure aux finitions soignées qui pourra vous suivre pendant de longues années.

Retrouvez aussi cette montre Junghans en situation dans notre shooting des bords de Seine

Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.