Parka Nobis Yves : le meilleur compromis entre style et confort ?

Créée en 2007, la marque Nobis est rapidement devenue une référence des vêtements outdoor. Ses bombers, imperméables, parkas et doudounes connaissent un succès grandissant chez nous, offrant apparemment un excellent compromis entre style et confort. Cette notoriété est-elle méritée ? C’est ce que l’on a voulu vérifier en testant l’un des modèles phares de Nobis, la parka Yves (spoiler : c’est une pépite).

Nobis, « l’autre » marque de doudounes venue du Canada

Quand on parle de marques de doudounes, plusieurs noms viennent immédiatement en tête : JOTT, pour les amateurs de doudounes légères, ou Canada Goose par exemple. Mais il est un autre nom qui revient de plus en plus fréquemment (et dont on a déjà parlé sur Masculin) : Nobis.

C’est en 2007 que celle-ci a vu le jour du côté de Toronto. Son fondateur, un certain Robin Yates, était auparavant vice-président d’une marque de doudounes canadienne dont les initiales sont CG (on en a parlé quelques lignes plus haut). Autant dire qu’il s’y connaît en matière de manteaux chauds… Suite à un désaccord avec son ancienne direction, il quitte son poste en 2006 et décide de créer sa propre marque en compagnie de Kevin Au Yeung.

Les deux hommes constatent que les parkas canadiennes, conçues pour affronter des grands froids jusqu’à -30°, séduisent de plus en plus de consommateurs… notamment auprès des skieurs européens. Oui, mais voilà : aussi efficaces soient-elles, ces parkas et doudounes manquent de raffinement et alourdissent la silhouette. Avec Nobis, ils font le pari de concilier confort thermique et style, de proposer des produits qui soient aussi à l’aise en ville qu’à la montagne. Robin Yates théorise cela avec une formule de son cru : « l’adaptabilité absolue ».

Yves, une parka qui vous veut du bien

La collection Nobis fait la part belle aux manteaux longs qui ne craignent pas les chutes de température ni les intempéries. Parmi eux, les modèles Yatesi, Wayland ou Citizen font déjà figure de grands classiques depuis plusieurs saisons. Mais c’est vers un autre membre de la famille Nobis que nous avons finalement jeté notre dévolu. Son nom : Yves.

Disponible dans divers coloris (noir, gris, kaki), nous avons choisi un modèle Navy, un bleu marine sobre et élégant. Premier constat et première surprise : une parka avec une coupe slim, c’est possible ! On n’ira pas jusqu’à dire que le manteau met votre silhouette en valeur, mais on peut affirmer sans crainte qu’il ne l’altère pas. Merci Yves !

Côté pratique, on note un grand nombre de poches zippées et plaquées (doublées de tissu polaire), mais aussi une double fermeture zippée et aimantée, ainsi que des passe-pouces au bout des manches : bref, si le froid veut s’infiltrer, il devra se montrer persévérant. Le col est enveloppant, la capuche aussi : dès le premier essayage, on se sent dans cette parka comme dans un cocon douillet. Et chaud, cela va de soi.

Pour cela, Nobis mise sur un duvet de canard blanc du Canada (qualité Suprême certifiée), résistant et léger, qui conserve toutes ses propriétés avec le temps et même après lavages en machine. La marque met aussi l’accent sur l’imperméabilité de son modèle : imperméable ne signifie pas déperlant. Sa résistance à l’eau durera donc plus longtemps, grâce à ses coutures thermo-soudées et à sa membrane en Sympatex, souple et très fine, qui isole du froid et de l’humidité tout en laissant circuler l’air. Vous avez donc l’assurance de rester au sec (même quand il pleut, à vélo ou en scooter) sans pour autant transpirer dans votre manteau. C’est aussi cela « l’adaptabilité absolue ».

En résumé, notre avis sur la parka Nobis

Combiner fonctionnalité et esthétique dans une même parka a longtemps relevé de la mission impossible. Quand Canada Goose concentre ses efforts sur l’efficacité contre le froid et Moncler joue la carte « haute couture », Nobis parvient à trouver un entre-deux, parfaitement incarné par cette parka Yves.

Alors, oui, payer 1000 euros pour une parka ou une doudoune (999€ précisément sur le site Nobis et chez La Canadienne) peut paraître exagéré, surtout un modèle fabriqué en Chine. Mais dans les faits, difficile de regretter l’investissement au vu de la qualité du produit. La promesse est largement tenue : la parka tient chaud (sans faire transpirer) et s’intègre très bien à une tenue urbaine. De là à en faire notre meilleure amie pour l’hiver qui s’annonce (et les suivants), il y a qu’un pas que nous n’avons aucune hésitation à franchir !

Doudoune Nobis

Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.