Ludovic Bonnet
Il y a 1 semaine

[ESSAI AUTO] Citroën Ami : cette voiture est un ovni !

Une voiture électrique sans permis, ça ne fait pas forcément rêver sur le papier. Mais au volant de la Citroën Ami, difficile de ne pas avoir le sourire.

Ce véhicule accessible à partir de 6000 euros entend bien révolutionner la mobilité urbaine. Alors, fera-t-il mieux que la Renault Twizy ? Premiers éléments de réponse dans cet essai !

Un Ami pas comme les autres

Est-ce une voiture ? Un scooter ? Un quadricycle ? Une navette ? Rien de tout ça ou, plutôt, un peu tout à la fois. Oui, la Citroën Ami (ou le Citroën Ami, allez savoir) a quelque chose d’inclassable.

Basiquement, il s’agit d’une voiture électrique sans permis accessible à tous dès 14 ans. Si l’on va plus loin, on pourrait la présenter comme la solution de mobilité urbaine du futur, le nouveau véhicule iconique du 21e siècle. Des qualificatifs que l’on avait déjà plus ou moins évoqué pour la Renault Twizy, avec le succès relatif qu’on lui connaît aujourd’hui.

En dévoilant son Ami au printemps dernier, Citroën a en tout cas réussi un joli coup de com’, avec une proposition radicalement différente de ce que l’on trouve chez la concurrence. A mi-chemin entre une voiturette sans permis traditionnelle et un Seat Minimó, l’Ami se distingue par sa jolie bouille, ses dimensions riquiqui (2,41 m de long, 1,36 m de large, 1,52 de haut) et, bien sûr, sa motorisation électrique lui offrant 75 kilomètres d’autonomie.

A lire aussi :

Notre article de présentation de la Citroën Ami

La Citroën Ami à l’épreuve de la ville

Puisque tout a déjà été dit ou presque sur l’aspect inclassable de ce véhicule, on s’est dit que rien ne valait un test grandeur nature. Citroën a donc accepté de me prêter le temps d’une journée un Ami dans les rues de Lyon. Un terrain de jeu “idéal” pour voir comment s’en sort ce quadricycle en milieu urbain, dans une circulation assez dense (et, cerise sur le gâteau, sous la pluie !).

Le plastique, c’est fantastique

Je l’avais vu en images, c’était annoncé : le plastique est omniprésent sur cette Citroën Ami. Même à l’extérieur, où le constructeur a fait le choix du minimalisme : les boucliers avant et arrière ainsi que les portières conducteur et passager sont identiques. Au total, seules 250 pièces sont nécessaires à la fabrication de cette voiture… contre 30 000 pour un modèle “classique”.

Loin d’être gênant, cet aspect plastique contribue à donner à l’Ami un visage sympathique. Reste à savoir comment cette “carrosserie” évolue dans le temps et résiste aux chocs.

Une grande petite Ami

A l’intérieur, on pourrait presque dire que l’Ami a tout d’une grande. Pas au niveau de l’équipement, certes, mais en termes d’espace. Deux grands adultes peuvent y prendre place sans se sentir à l’étroit.

Si aucun système d’infodivertissement ni équipement audio n’est de la partie, on remarque de multiples rangements dans les portes et derrière les sièges. Un bagage cabine peut même être glissé aux pieds du passagers.

Citroën a même imaginé des petits bacs en plastique pour la planche de bord, ainsi qu’un emplacement où l’on peut insérer une enceinte Bluetooth.

Pour le reste, en dehors du volant et des deux sièges (un peu durs), seul un petit écran monochrome vient informer le conducteur de la vitesse instantanée, de la distance parcourue et de l’autonomie restante. Au centre, un support permet d’accueillir votre smartphone (pratique pour le GOS), avec un port USB intégré et les 3 seuls boutons de l’habitacle : chauffage, ventilation et warning.

Le toit vitré panoramique (mais non ouvrant) apporte un maximum de luminosité à bord et contribue à cette sensation d’espace. En revanche, l’absence de rétroviseur central est un peu déroutant au début, il faut y penser lorsque l’on circule en ville. Question d’habitude !

Quelles performances sur la route ?

On a l’habitude de dire que les voitures électriques ont une accélération qui vous colle au fond du siège. Mais sur la Citroën Ami, pas de grosse poussée à la Tesla : ici, le petit moteur de 6 kW (environ 8 ch) offre une mise en action tout en douceur et bien plus progressive. Logique : il s’agit d’une voiture sans permis, pas question de se prendre pour un pilote !

Une fois lancée, l’Ami se montre particulièrement agile dans le trafic, avec une direction souple et précise et une bonne tenue de route. Côté freinage, lever le pied de l’accélérateur suffira souvent à vous accompagner jusqu’à l’arrêt (presque) complet. Même en absence d’ESP, d’ABS ou d’airbag, on se sent en sécurité dans cette voiture.

Le confort, lui, est plus spartiate : oui, on a de la place, mais les sièges sont vraiment durs. Et les suspensions sont loin des standards habituels de Citroën. Clairement, le meilleur ennemi de l’Ami, c’est le dos d’âne !

Verdict : la Citroën Ami, c’est le futur ?

Si elle est loin d’être parfaite, la Citroën Ami est clairement une voiture qui donne le sourire. Au conducteur d’abord qui pardonnera bien vite les défauts de sa voiture pour s’amuser de son comportement routier, de ses fenêtres manuelles et de ses rétroviseurs ronds inspirés de la 2CV et de sa bouille. Et que dire des passants et autres automobilistes ? Jamais on ne s’était autant retourné sur mon passage qu’au volant de l’Ami !

Avec son autonomie de 75 kilomètres et ses 3 petites heures nécessaires à retrouver 100% d’autonomie, cette voiture a tout pour devenir la meilleure amie des automobilistes urbains. Plus sûre et confortable qu’un scooter, plus maniable qu’un gros SUV, elle ne pourra certes pas remonter les voies de circulation comme un deux-roues, mais pourra se faufiler et se garer partout ou presque.

Enfin, là où cet “orni” (objet roulant non identifié) se distingue encore, c’est par son prix et sa méthode de distribution : la Citroën Ami est en effet vendue chez Fnac et Darty à 6000 euros (avec 900 euros de bonus écologique) ou à partir de 19,99 euros par mois. Soit grosso modo le même tarif qu’un abonnement téléphonique.

Reste à savoir quel public se sentira le plus visé par cette proposition : les parents qui veulent acheter un premier véhicule à leur enfant ? Les conducteurs 100% urbains ? Les flottes d’auto-partage ? Quoi qu’il en soit, la marque aux chevrons a bien rempli son cahier des charges pour secouer le marché de la petite voiture. En cette période, on peut parler d’un exploit à ne pas minimiser !

Réserver un essai de Citroën Ami sur Fnac.com

Ludovic Bonnet

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !