7 days ago

Essai Seat Tarraco 1.4 e-hybrid 245 ch : la force tranquille

Commercialisé en France depuis fin 2018, le plus gros SUV Seat débarque en concessions dans une inédite version hybride rechargeable de 245 ch. S’il perd ses 2 places d’appoint dans le coffre pour laisser de l’espace aux batteries, il gagne une motorisation performante, et peut même bénéficier d’un bonus. Est-ce que ce Seat Tarraco 1.4 e-hybrid 245 ch vaut le coup ? Découvrons le ensemble.

Un gros SUV avec du style

S’il a inauguré la nouvelle identité visuelle de Seat il y a plus de deux ans, le Tarraco est toujours au goût du jour, avec sa face avant agressive et sa signature lumineuse maintenant reprise sur la nouvelle Leon que nous avions testé.

Seat Tarraco

Plus gros modèle de la gamme Seat depuis la disparition du monospace Alhambra, il mesure 4,74m de long. Un gros gabarit, qui offre 7 places en version thermique, mais doit se contenter de 5 places sur la version hybride rechargeable.

C’est ce Tarraco qui chapeaute en 2021 la gamme du constructeur Espagnol, basé sur la plateforme du Tiguan Allspace, mais proposant une philosophie et un esprit différent du SUV de chez Volkswagen.

Un équipement au top

A bord, notre Seat Tarraco donne presque tout en finition FR de notre modèle d’essai. Les sièges baquets en tissus et alcantara sont enveloppants et le conducteur dispose des réglages électriques à mémoire. Le pack hiver, à 595€ rajoute les sièges avant (et arrière !) chauffants, pour le confort de tous; le volant est également chauffant.

Le poste de conduite est très classique, avec le volant Seat, siglé FR, présent sur les derniers modèles de la marque, qui regroupe les commandes d’infodivertissement, des aides à la conduite, mais aussi les commandes de gestion des compteurs numériques. Avec ses 10″ de diagonale, le Digital Cockpit est paramétrable en trois zones distinctes pour afficher les informations de conduite souhaitées.

L’infodivertissement est confié à l’écran centrale de 9,2″ qui gère presque tout à bord, sauf la climatisation, qui conserve encore ses boutons de réglages physiques en bas de la console centrale. Sous les commandes de climatisation, un chargeur induction (qui accepte les très gros téléphones) ainsi qu’une prise allume-cigares et deux ports USB-C sont présents. Carplay (sans fil) et Android Auto sont de la partie, vous permettant d’utiliser les applications que vous souhaitez au quotidien, l’intégration à l’univers Seat est réussie sur ce Tarraco.

Le levier de vitesse de la boite DSG6 est “classique”, il est entouré par la molette de sélection des modes de conduite, le frein de parking et les boutons de gestion du mode de propulsion, qui sont physiques et donc facilement accessibles sur le Tarraco.

A l’arrière, les passagers disposent sur la console centrale de leurs réglages de climatisation, mais aussi des commandes des sièges chauffants et un port USB-C.

La banquette arrière, coulissante et rabattable en 2/3 – 1/3 est confortable et accueillante pour les deux passagers des extrémités. Au milieu, il faudra composer avec une assise plus courte et un tunnel central assez imposant. Si le Seat Tarraco est un véhicule familial, la version hybride rechargeable sacrifie les 2 places du troisième rang, et se contente de 5 places.

Malheureusement, Seat a conservé la banquette de la version 7 places, qui est plutôt étroite pour faciliter l’accès aux places de dernier rang, qui sont ici absentes. Il est quasiment impossible pour un adulte de s’asseoir entre 2 sièges enfant sur la place centrale, et c’est dommage pour un véhicule familial, même si Seat propose des fixations ISOFIX à l’avant, permettant de fixer 3 sièges en tout.

Le coffre est immense, malgré la perte de 120l à cause des batteries, avec une contenance de 610l et une belle profondeur de chargement. Le hayon électrique complète l’ensemble et Seat a prévu un double fond permettant de ranger facilement les câbles de recharge.

Avec une conduite autonome de niveau 2, un immense toit ouvrant panoramique, un système de caméra 360° ou encore Carplay sans fil, notre SUV joue dans la cour des grands et propose un équipement tout à fait au goût du jour.

Des performances de premier ordre

La motorisation du Tarraco hybride rechargeable ne nous est pas inconnue, puisque c’est la même qui équipe la Cupra Leon que nous avions essayé. Composé d’un bloc 1,4 essence turbo de 150 ch et d’un moteur électrique de 116ch, pour une puissance cumulée de 245 ch et surtout, 400 Nm de couple.

A l’usage, le Tarraco ne semble jamais manquer de souffle, et c’est probablement la motorisation qui lui correspond le mieux en 2021. Toujours à l’aise, que ce soit en ville avec les 116 ch du moteur électrique et le couple immédiat de 330 Nm, ou en extra-urbain, où l’association des deux moteurs vous offre d’excellentes relances et une allonge agréable.

Avec un 0 à 100 Km/h en 7,5s, ses performances brutes sont loin d’être ridicules, et vous arrivez très vite au delà de la vitesse autorisée sur autoroute. Le confort y est d’ailleurs excellent, avec une bonne filtration des bruits d’air et le pack Drive Assis XL, disponible de série sur notre version FR, contribue à apaiser les voyages au long cours, en proposant entre autres, un régulateur adaptatif, un maintient actif dans la voie (Travel Assits), mais aussi le détecteur d’angles morts ou l’arrêt d’urgence en cas de collision imminente.

Il est possible de forcer le mode électrique (qui est d’ailleurs actif par défaut au démarrage) via un bouton de sélection électrique / hybride, et d’évoluer en tout électrique jusqu’à 140 km/h. En mode hybride, le Tarraco choisit le meilleur mode de propulsion selon les conditions extérieures, qu’il s’agisse de la température, de votre style de conduite, ou de la charge de la batterie.

Lorsqu’il évolue en agglomération, le Tarraco va privilégier l’électrique, sauf lorsque le besoin de puissance (donc votre propension à avoir le pied lourd ou non) est important. A partir de 70-80 km/h, si c’est le mode hybride qui est choisi, le Tarraco réveille plus facilement son moteur thermique, pour accompagner les relances.

Comme sur les autres modèles Seat et Cupra équipés de la même motorisation, les transitions sont quasiment imperceptibles, surtout à vitesse stabilisée, et il est parfois difficile de savoir à l’oreille quelle motorisation est active.

Si sa taille et son poids ne le destinent pas à une conduite sportive, les performances du Tarraco sont tout à fait suffisantes et permettent d’évoluer partout dans un confort très correct, et en toute sécurité grâce aux reprises énergiques.

En agglomération, il faut composer avec sa taille, car si la largeur du Tarraco est standard, ses 4,73m rendent parfois certaines manœuvres compliquées dans les petites rues, c’est là que son système de caméra 360° (avec 4 caméras donc) vient à la rescousse pour ne rien abimer !

(Presque) 2 tonnes et une consommation acceptable

Avec environ 1,9t sur la balance, le Tarraco affiche un surpoids de plus de 250 kg par rapport à la version essence de 150 ch, avec ses batteries de 13kWh et le moteur électrique.

Il en résulte une inertie importante, qui est un atout en freinage régénératif (qui s’enclenche via le mode “B” de la boite de vitesse), mais demande un surplus d’énergie au démarrage.

Lors de nos essais sur une semaine, avec une température autour des 11-12°, nous n’avons pas réussi à descendre sous les 28 kWh/100km en ville, et notre consommation moyenne mixte était autour des 32 kWh/100km, soit une autonomie comprise entre 40 km et 46 km, assez proche des valeurs d’homologation; à condition de conduire calmement.

Sur autoroute, son poids, mais aussi son profil de gros SUV, ne nous ont pas permis de descendre sous les 8,5l/100 km en moyenne, stabilisé à 130 km/h. Avec un réservoir de 45l, comptez sur environ 500 km sur autoroute, ce qui est standard pour un SUV hybride rechargeable de ce gabarit.

Batterie vide, le Tarraco se comportera comme un SUV hybride classique, avec une consommation mixte relevée autour des 7l/100km, plutôt pas mal pour un véhicule de ce gabarit.

Sur la totalité de notre essai d’une semaine et de 600 km, en rechargeant chaque jour, mais avec plus de 300 Km d’autoroute, notre consommation moyenne est à 7,2 l/100 km.

Notre avis sur le Seat Tarraco 1.4 e-hybrid 245 ch

Pénalisé par un malus dissuasif sur ses gros moteurs thermiques depuis 2020 (3 784€ en 2021 pour la version 2.0 TDI 200 DSG7 4DRIVE), le Seat Tarraco profite de la disponibilité de sa motorisation hybride rechargeable de 245 ch pour revenir sur le devant de la scène, après un léger lifting intérieur à l’automne. Il se paie d’ailleurs le luxe d’offrir un bonus écologique de 2000€ jusqu’au 30 juin prochain (1000€ ensuite) grâce à son prix de 48 270€ en finition haut de gamme FR, il est également dispensé de TVS pour les entreprises pour les 3 prochaines années.

A l’usage, ce Tarraco est plaisant à mener, et il brille par sa souplesse et son confort, grace à la chaine d’hybridation qui est réussie et participe au plaisir de conduire. Son poids et ses dimensions en ville restent sans doute un défaut, mais les aides à la conduite sont la pour vous faciliter la vie au quotidien.

Notre seul vrai grief contre ce SUV à vocation familial reste sa banque arrière, trop petite pour 3 personnes si vous avez des sièges enfant, et qui aurait mérité une version dédiée à l’hybride, car il y a la place de le faire !

Seat Tarraco 1.4 e-hybrid 245 ch

Si vos enfants sont un peu plus grands et que vous cherchez un SUV logeable et dynamique avec un vrai coffre, le Seat Tarraco offre une proposition vertueuse et un équipement pléthorique avec un prix sans concurrence à ce jour pour des prestations équivalentes.

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error

 

 

 

Vincent

Sur Masculin, je vous parle de rhum, et parfois d'autres spiritueux que l'on déguste ensemble. Je vous parle aussi de voitures avec des essais réguliers !