Essai Volvo S60 T6 Recharge : le charme de l’anticonformisme suédois

Quand on évoque Volvo, il y a fort à parier que beaucoup pensent aux XC40, XC60 et XC90. Mais la marque suédoise ne se résume pas à ses SUV. Break et berline sont aussi proposés au catalogue. La Volvo S60 se veut la descendante d’une longue lignée de berlines qui ont fait la réputation de la marque suédoise. Cette dernière a toutefois bien évolué avec un style parmi les plus désirables du moment. Mais ce n’est pas sa seule qualité comme nous allons le voir à travers cet essai de la S60 T6 Hybride Rechargeable.

Dans les années 1990, Volvo étaient souvent décrié pour le design au carré de ses modèles à l’image des Volvo 850 et 440 dont certains se souviennent sans doute. Désormais, les designers ont un coup de crayon plus moderne mais, la S60 s’inscrit malgré tout dans la lignée de ses aïeuls. Les lignes sont tendues, les traits rectilignes à l’image des optiques arrières en forme de C et la signature lumineuse est reconnaissable au premier coup d’œil, encore plus de nuit. A l’avant, c’est l’identité de la marque qui s’affiche avec des feux de jour en forme de T couché, hommage au marteau de Thor, le dieu scandinave du tonnerre. Le marteau se veut l’incarnation de sa puissance dont il se sert pour protéger l’univers du chaos. Volvo ayant fait de la sécurité son leitmotiv, la symbolique coule de source.

Quant à la puissance, cette S60 T6 n’en manque pas. A l’extérieur d’abord, avec cette finition R-Design qui lui apporte une petite touche de sportivité bienvenue. Cela reste néanmoins subtil, loin de l’agressivité affichée par certains concurrents. Pourtant, avec ses 340 ch et le 0 à 100 km/h abattu en à peine 5s, la S60 T6 Recharge offre des performances dignes d’une sportive. Bien sûr, avec 4m80 de long et plus de 2t sur la balance, l’agilité et le feeling ne sont pas aussi prononcés mais pour voyager en famille, elle se révèle bien plus à son aise, avec en prime la sécurité d’une transmission intégrale.

Si le volume du coffre se situe dans la moyenne (390l), sa conception tri-corps ne rend pas le chargement aisé. Autre grief, la troisième place à l’arrière ne pourra servir qu’en appoint, et encore pour de petits trajets. En cause, la proéminence du tunnel central qui accueille les batteries (11,6 kWh). Le prix à payer pour profiter de la douceur d’une conduite 100% électrique en ville, de consommations moindres et échapper au malus.

Durant notre essai de près de 1000 kms, sur des parcours composés en grande partie de petites routes de campagne et de ville, la S60 T6 Recharge affiche une moyenne de 6l/100, mais avec des conditions plutôt favorables grâce à des recharges quotidiennes. Batteries vides, tablez sur une moyenne d’environ 9l/100 en usage mixte. Volvo offre par ailleurs la possibilité de bloquer l’utilisation de la batterie pour la réserver à un usage ultérieur ou de forcer sa recharge grâce au moteur thermique (prévoyez une surconsommation d’environ 2l/100 dans ce cas). Quant à l’autonomie électrique, elle avoisine les 40-45 kms. A noter toutefois que les modèles commercialisés depuis la mi-2022 profitent d’une capacité de batterie en hausse (18,8 kWh) qui permet de rouler plus de 75 kms en full électrique.

De quoi apprécier le silence et le confort d’un intérieur où le minimalisme règne. La plupart des commandes passent par l’écran central tactile de 9 pouces orienté au format portrait. Réactif, bien défini, avec un système d’icônes / pages comme sur les smartphones, il offre la compatibilité CarPlay et Android Auto. Malheureusement, uniquement par l’intermédiaire d’un câble USB à brancher sur la prise cerclée d’un trait blanc située dans le rangement central. Ce dernier se limite à sa plus simple expression, très peu profond (toujours à cause des batteries). Volvo conserve quelques boutons pour le système audio.

Proposée en option, l’installation Bowers & Wilkins ravira les mélomanes avec ses 1 200 watts et ses 15 haut-parleurs. De quoi apprécier ses morceaux préférés comme – voire mieux que – dans son salon. Il faut dire que Volvo sait accueillir ses occupants avec des sièges chauffants mi-cuir mi-tissu dont la marque scandinave a le secret. A la fois moelleux mais sans pour autant négliger le maintien, avaler les kilomètres ne pose guère de souci. Bien aidé, il est vrai, par le Pilot Assist. Une pression sur le bouton situé sur la gauche du volant et les assistants de conduite prennent le relai pour gérer le maintien de la trajectoire, la vitesse ainsi que la distance avec les véhicules (ajustable également depuis le volant). C’est simple, intuitif et efficace.

Trois mots qui résument bien ces quelques jours passés en compagnie de la Volvo S60 T6 Recharge avec en prime ce petit plus de charme scandinave. De quoi séduire une clientèle soucieuse de son image qui souhaite se démarquer des sempiternelles productions germaniques. Quant aux tarifs, ils débutent à 52000€ pour une S60 B4 (essence) ou 65000€ pour une S60 T6 (plug-in hybrid).

© Julien Thoraval – Photos non libres de droits.

Julien

Mettre en lumière les dernières nouveautés High-Tech et automobiles, tel est mon quotidien sur Masculin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *