Coupez ! Le film de zombies à prendre au 117e degré

Michel Hazanavicius fait l’ouverture du festival de Cannes avec son nouveau film intitulé « Coupez ! », également en salles ce 17 mai 2022.

Dans cette comédie loufoque, le réalisateur d’OSS 117 (entre autres) revisite très largement le film de zombies… tout en rendant hommage au cinéma en général. Alors que vaut cet exercice de style plus périlleux qu’il n’y paraît ? Réponse dans notre critique…

Une autre façon de voir les zombies au cinéma

Affiche film Coupez

Rares sont les films de zombies à faire l’ouverture du festival de Cannes. Ou alors, il faut être un habitué de la Croisette comme Jim Jarmusch, qui avait surpris le public avec The Dead Don’t Die en 2019.

Pour la 75e édition de l’événement cannois, c’est Michel Hazanavicius qui a droit à cet honneur, 11 ans après The Artist. Et au cinéma muet succède le cinéma de genre, puisque Coupez ! rend un hommage à la fois appuyé et décalé aux films de zombies.

Et avant d’arriver au pied des marches, le réalisateur d’OSS 117 n’aura pas été épargné par le contexte international dans la genèse de son oeuvre. Ici aussi, la pandémie de coronavirus et la guerre en Ukraine ont eu leur mot à dire. Alors que le Covid avait rendu impossible la présentation au dernier festival de Sundance, le conflit qui sévit en Europe de l’Est a eu pour conséquence de modifier le titre du film à la dernière minute. Celui-ci devait en effet s’intitulé Z (comme Z)… avant que cette lettre ne devienne le symbole des partisans de Vladimir Poutine.

Qu’à cela ne tienne, Coupez ! arrive bel et bien en salles et s’annonce comme une comédie totalement déjantée. Bienvenue sur le plateau de tournage d’un film de zombies dont la médiocrité du scénario rivalise avec le niveau de l’équipe de tournage. Seul le réalisateur, impliqué à l’excès, semble tout mettre en oeuvre pour sauver ce film à petit budget… jusqu’à ce que l’irruption de vrais morts-vivants sur le plateau ne vienne tout remettre en cause !

Notre avis sur Coupez !

N’en déplaise aux mauvaises langues : réaliser une parodie ou une satire au cinéma est un exercice délicat. Faire rire le public en détournant les codes du genre est quelque chose de très… casse-gueule ! Et pour des pépites telles que La Cité de la Peur, Tonnerre Sous Les Tropiques voire Astérix et Obélix: mission Cléopâtre, combien de cinéastes se sont cassé les dents sur cet exercice ? Michel Hazanavicius le réalise (presque) parfaitement ici, lui qui avait déjà montré son expertise en la matière à travers ses deux OSS 117.

Pour autant, Coupez ! ne se limite pas à une simple comédie potache. On peut aussi y voir un véritable hommage au cinéma, à ces artistes prêts à tout (ou presque) pour mener leurs projets à terme. Si les clins d’oeil sont parfois trop appuyés, le film peut compter sur un casting au sommet de son art : Romain Duris est génial dans la peau du réalisateur Higurashi et Bérénice Béjo l’est au moins autant dans le costume de la maquilleuse hystérique Natsumi ; quant à Grégory Gadebois et Finnegan Oldfield, ils sont bien plus que de simples seconds rôles.

Fou et rigolo, mais aussi sincère et touchant, Coupez ! est une vraie belle déclaration d’amour au cinéma (comme l’était Soyez Sympa, rembobinez de Michel Gondry). Un film atypique comme on aimerait en voir plus souvent

On ne s’ennuie pas une seconde devant ce vrai-faux nanar qui va bien plus loin que la simple pastiche du film de zombies. A la fois drôle et surprenant, Coupez ! est surtout bien plus complexe qu’il n’y parait !

Notre note : ⭐ ⭐ ⭐ ⭐ ★

Coupez !
Film de Michel Hazanavicius
Avec Bérénice Bejo, Romain Duris, Grégory Gadebois, Matilda Lutz, Finnegan Oldfield, Sébastien Chassagne…
Durée : 1h51
Sortie le 17 mai 2022

© PAN Distribution – Lisa Ritaine

Rédigé par Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !

Réagir à cet article