Pourquoi prend-on du poids en été ?

Traquez les faux-amis !

L’été, la chaleur ne donne pas vraiment envie de se ruer sur des plats gras ou très copieux, mais alors, c’est quoi ce bourrelet au dessus de votre nouveau maillot ? Contrairement aux idées reçues, l’été n’est pas fait que de fruits frais et de légumes grillés, et sans vous en rendre vraiment compte, vous emmagasinez de mauvaises graisses. Sans pour autant faire un véritable régime, partez à la chasse aux calories et traquez les faux-amis !


La chaleur et le soleil : les principaux faux-amis
Quand il fait chaud, on mange moins, c’est un fait. Mais on est aussi plus détendu, et donc on bouge moins : qui n’a pas déjà profité d’une longue sieste sur la plage après un bon déjeuner ? Et un manque d’activité sportive peut favoriser une assimilation plus lente des aliments et donc vous faire prendre quelques kilos, souvent autour du ventre, zone spécifique de l’embonpoint masculin.
Trop de convivialité !
L’été, les journées sont plus longues, les apéros s’éternisent, les chips aussi, ainsi que les rondelles de saucisson, les verres de rosé… Bref, vous l’aurez compris : les apéritifs et barbecues répétés ne vont pas vraiment vous faciliter la tâche et faire de vous un homme svelte au corps d’Apollon.
Attention aux demi-portions !
Enfin, un des derniers ennemis de votre ligne reste le buffet des hôtels clubs : généralement, vous prenez de petites portions, mais des portions de tout ! Et la quantité de nourriture que vous ingurgitez au final est bien supérieure à vos besoins réels (3 000 calories par jour pour l’homme).

Première chose essentielle : buvez beaucoup, de l’eau bien sûr. L’eau est nécessaire pour lutter contre la déshydratation mais c’est aussi un excellent coupe-faim.
Merci ma chérie !
Si vous avez une petite fringale, au lieu de vous jeter sur un beignet au chocolat, croquez plutôt dans une belle pêche. Et pour les envies de grignotage, subtilisez à votre chérie ou une amie ses gâteaux spécial minceur : ils sont généralement aussi bons que des classiques mais beaucoup moins sucrés.
Apéro ne rime pas forcément avec gros
L’apéritif est un moment convivial, sympathique, alors ne vous privez pas : évitez les cacahuètes, chips et gâteaux apéro bourrés de mauvaises graisses, et optez plutôt pour des crudités, des tomates cerises, des boules de melon, des gressins… Changez certaines de vos habitudes, le reste suivra.
Le barbecue s'allège
Le barbecue peut aussi devenir « light ». A la place de l’éternelle côte de porc, optez pour du poisson grillé, des brochettes de Saint-Jacques, de la daurade, le choix est vaste… On trouve même aujourd’hui du rosé allégé en sucre : vous n’avez plus aucune raison pour ne plus faire attention !

Partager