Cupping therapy : explorez les bienfaits de cette technique ancestrale pour les sportifs

L’application de ventouses pour soigner certains maux n’est pas nouvelle. Cette pratique était encore courante au début du XXème siècle mais elle a été remplacée par les antibiotiques et autres médicaments.

Pourtant, ces ventouses semblent faire leur grand retour que ce soit chez les sportifs de haut niveau (le nageur Michael Phelps aux JO 2016 par exemple) ou chez d’autres célébrités. On fait le point.

Si la question qui revient le plus souvent est : "Comment avoir des abdos durs et fermes ?", Alors nous pouvons vous donner une réponse : les 5 meilleurs exercices pour des abdos en béton ! Ces exerc...Lire la suite

Comment peut-on se soigner avec des ventouses ?

Les ventouses font partie de la médecine traditionnelle chinoise mais elles étaient également utilisées dans d’autres pays.

Il s’agit de chauffer un verre pour en aspirer l’air avant de le poser sur la peau. Cela crée en effet de succion. On se retrouve avec de grosses tâches circulaires qui disparaissent en trois ou quatre jours. Ce n’est pas franchement douloureux mais ça tire fort sur la peau.

Cela permet de réduire l’inflammation, de soulager la douleur et d’améliorer la circulation. Les ventouses peuvent également être utilisées pour traiter des problèmes respiratoires tels que la bronchite et l’asthme, ainsi que des problèmes digestifs comme le syndrome du côlon irritable. Il peut également aider à lutter contre le stress et la fatigue.

Il existe deux techniques pour utiliser le remède de la ventouse : la pose à chaud (90 % des cas) ou la pose à froid. On parle aussi de technique sèche pour une aspiration simple face à la technique humide sur une petite égratignure pour extraire quelques gouttes de « mauvais sang ».

Que peut-on guérir avec des ventouses ?

Cette méthode très ancienne était souvent utilisée pour guérir les problèmes respiratoires. Aujourd’hui, la « cupping therapy » soulagerait de nombreux maux.

On pose les verres à des endroits précis du corps afin de « déboucher » les passages d’énergie. Les ventouses pourraient soulager les douleurs, qu’elles soient articulaires, rhumatismales ou autres. On les utilise pour soulager des entorses, des tendinites, les douleurs liées aux règles ou à la ménopause pour les femmes, mais aussi pour lutter contre les migraines, faire fondre sa cellulite ou même en dermatologie.

Certains sportifs utilisent les ventouses pour lutter contre le stress, la fatigue et activer la circulation sanguine. Les ventouses pourraient aussi renforcer le système immunitaire.

Après la séance de ventouses, il est important de boire beaucoup d’eau afin de favoriser l’élimination des toxines. Il est également important d’éviter les sports extrêmes ou les activités physiques dans les jours qui suivent la séance, ainsi que de s’exposer trop à la lumière directe du soleil ou de prendre des bains chauds.

Est-ce que ça marche ?

La thérapie par ventouses peut s’avérer bénéfique pour de nombreuses personnes et peut être considérée comme étant comme une alternative aux traitements médicaux traditionnels. Les effets des ventouses ne sont pas reconnus par la médecine traditionnelle. Mais de plus en plus de thérapeutes les utilisent.

Cette hyper vascularisation locale aide à évacuer les toxines avec l’application d’une ventouse sur les muscles, les articulations et les articulations du corps ce qui permet de relâcher les tensions et d’améliorer la circulation. Les ventouses peuvent également augmenter l’absorption de médicaments et de suppléments dans l’organisme, ce qui les rend plus efficaces dans le traitement de certaines maladies.

Mais attention tout de même : les ventouses doivent être posées par des professionnels bien formés car mal utilisées, elles peuvent entrainer de vraies lésions de l’épiderme.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

De plus, il est important de consulter un médecin ou un professionnel avant d’utiliser cette thérapie. Le thérapeute doit être informé de tout problème de santé qui pourrait affecter le résultat de la séance.