JOI Porn : des instructions pour se masturber qui cartonnent !

Vidéos porno JOI

Régulièrement, de nouvelles pratiques à la mode envahissent les sites pornographiques. A côté des (vrais-faux) films X amateurs ou du porno VR, une autre catégorie suscite aujourd’hui un engouement sans précédent : le JOI. Mais de quoi s’agit-il et comment expliquer le succès de ces vidéos ?

Les vidéos porno JOI, c’est quoi ?

NSFW, POV, DP, BBG, MILF… Le monde du porno est peuplé de charmantes abréviations pas toujours très claires pour le commun des mortels. Mais depuis quelque temps, il en est une qui cartonne peut-être encore plus que les autres : JOI. Soit « Jerk Off Instructions » ou, en français dans le texte, des « instructions pour se masturber ». Ne riez pas : c’est une catégorie de vidéos qui cartonne sur les sites pornographiques !

Le principe est simple : on peut y voir une jeune femme (le plus souvent), plus ou moins vêtue, sexy, donner des ordres à l’homme qui la regarde. Des ordres sur la façon dont il doit se masturber : « prends ton sexe en main, accélère, ralentis, pense à moi, pas tout de suite, viens… » Généralement, ces instructions n’ont rien de militaires, mais sont plutôt susurrées au creux de l’oreille, un peu comme de l’ASMR.

Toutefois, il existe des vidéos JOI pour tous les goûts, tous les publics : femme ronde, rousse, en cuir, en collant, dominatrice… Un point commun, toutefois, c’est « l’artiste » qui dirige la manoeuvre, qui vous dit comment vous toucher, sur quelle partie du corps, à quel rythme. Et c’est donc aussi elle qui vous dit quand vient (théoriquement) le moment de jouir. Cela peut d’ailleurs expliquer pourquoi certains voient dans les vidéos JOI un meilleur moyen de contrôler leur excitation et/ou retarder l’éjaculation.

Les vidéos de porno JOI envahissent Internet

Comment expliquer le succès de ces vidéos ?

Les vidéos JOI comme une solution à l’éjaculation précoce ? Peut-être. On peut surtout voir dans ce phénomène une version revue et corrigée du téléphone rose des années 1990, où une jeune femme à la voix suave racontait ses dernières aventures érotiques.

Sur Reddit, où la communauté JOI est très active, on trouve aussi des « instructions pour se masturber » sous forme de roman photo, l’un des plus appréciés mettant en scène l’actrice Emma Stone.

Ainsi, on peut rapprocher le succès de cette catégorie porno du penchant qu’ont souvent les hommes pour le voyeurisme et/ou l’exhibitionnisme. Pour Geoffrey Celen, spécialiste de l’industrie porno et fondateur du site ThePornDude.com, les vidéos JOI étaient au départ très appréciées des fétichistes qui cherchaient une femme dominatrice.

Mais aujourd’hui, il serait faux de limiter le JOI Porn à un rapport de dominante/dominé. En écoutant quelqu’un donner des ordres aussi intimes, l’homme qui se masturbe aura accès à un lâcher-prise total. Il donne alors le contrôle de son pénis (en quelque sorte) à quelqu’un d’autre sans savoir ce qui se passera ensuite, mais avec une seule certitude : tôt ou tard, l’orgasme interviendra !

Pour les célibataires endurcis, ces vidéos sont aussi l’occasion de se rapprocher (virtuellement) d’une femme, d’autant qu’il existe carrément des sessions de JOI en direct. Ici, il peut alors y avoir un véritable échange, un dialogue, voire une masturbation en simultané, chacun d’un côté de l’écran. Si bien que, à l’opposé des hommes seuls, ce sont les couples à distance qui peuvent aussi trouver leur bonheur dans cette pratique.

Finalement, le succès du JOI Porn s’explique très simplement : comment ne pas prendre du plaisir quand vous savez que la personne qui vous parle n’a qu’un seul objectif, à savoir vous faire jouir ? Et encore plus quand la personne en question est une actrice X ou une camgirl renommée comme Ava Moore, Anna Polina ou encore Nephael… et que ceci est le plus souvent gratuit !

Au final, ce qui pouvait ressembler à un jeu déviant au départ devient donc une pratique sexuelle comme une autre, où tout le monde peut trouver son compte.