Tout savoir sur Perrelet : avis et plus belles montres

Fondée en 1777 par Abraham-Louis Perrelet, la marque éponyme jouit d’une histoire très riche, puisque c’est à elle que l’on doit la première montre automatique. Mais 250 ans plus tard, comment a-t-elle évolué ? Que valent les montres Perrelet aujourd’hui ? On vous donne notre avis dans cet article.

L’histoire de la marque Perrelet

« Inventor of the automatic watch ». Le logo de Perrelet ne fait aucun doute : la marque créée par Abraham Louis Perrelet en 1777 est bien à l’origine de la montre automatique.

Créée en 2016, Horace est rapidement devenue l'une des marques de beauté préférées des hommes. En même temps, elle a aussi été l'une des premières à s'adresser aussi spécifiquement à la gent masculin...Lire la suite

Né en 1729, le fondateur se passionne pour l’horlogerie dès l’adolescence et consacre son temps au développement d’instruments de précision. C’est dans les années 1770 qu’il a l’idée de mettre au point un mécanisme qui, après une impulsion initiale, pourrait fonctionner indéfiniment : ainsi naît le mouvement mécanique à remontage automatique en 1777. Perrelet développe ensuite le premier podomètre puis se spécialise dans les horloges « savantes », à l’image de la pendule astronomique présentée à l’Exposition universelle de Paris en 1823.

En 1827, on doit encore à Perrelet la mise au point du premier chronographe à rattrapante, mais la suite s’avère plus compliquée. Il faut effectivement attendre plus de 160 ans pour que ce nom revienne sur le devant de la scène horlogère, grâce au « double rotor » de la montre Dipteros, en 1995 : la masse de remontage du mouvement automatique est liée à un rotor situé côté cadran.

Montre Perrelet Dipteros 1995

Cette préfigure un autre modèle qui deviendra l’icone de Perrelet, la Turbine. Apparue pour la première fois en 2009, celle-ci voit son cadran se transformer en hélice, avec 12 pales en titane en rotation permanente, au rythme du mouvement automatique.

Au-delà de la performance technique, le rendu visuel est fascinant et Perrelet le décline à l’envi : en mode roulette de casino ou étoile de shérif, la créativité de la marque est sans limite. Toutefois, les passionnés d’horlogerie continue à pointer la communication de la Perrelet, surtout depuis son rachat par le groupe Festina quelques années auparavant (en 2004).

Le développement de son premier mouvement manufacture en 2012 (le calibre P-321) lui permet de retrouver une certaine légitimité… à défaut de notoriété. Mais presque 250 ans après sa création, Perrelet veut prouver qu’elle est toujours une marque horlogère qui compte.

Montre Perrelet Turbine Poker

Notre avis sur Perrelet

Vantée pour son originalité, critiquée pour son marketing, la marque Perrelet est loin de faire l’unanimité dans la communauté horlogère. Pourtant, il faut reconnaître qu’elle propose des modèles qui sortent des sentiers battus, notamment cette fameuse Turbine, maintes fois réinterprétée.

Proposée autour de 5000€, celle-ci souffre sans doute de son positionnement tarifaire sur un segment ultra-concurrentiel. Une bonne raison de découvrir le reste des collections, avec par exemple une montre Weekend à l’élégance intemporelle, accessible autour de 1500€.

A lire aussi :
Notre avis sur les plus grandes marques de montres

Les montres iconiques de Perrelet

On l’a dit et on le répète : la Turbine est LE modèle incontournable de Perrelet. Si elle a longtemps arboré un boîtier généreux (de 44 à 48 mm), elle a subi une cure de jouvence (et de minceur) en affichant un nouveau gabarit de 41 mm, qui la rend plus séduisante que jamais. Conçue en titane et donc ultra-légère, cette montre est aussi agréable à porter qu’à regarder. D’ailleurs, attendez-vous à voir tous les regards se tourner vers votre poignet…

Turbine 41 Full Titanium Blue : 4850€
Avis montre Perrelet Turbine 41 Full Titanium Blue

Dans un tout autre registre, la Weekend arbore des lignes (et un cadran) plus consensuelles, mais qui ne manquent pas de charme. Récemment remise au goût du jour, elle se décline dans le coloris incontournable du moment, le « bleu glacier ». Selon la version choisie, la montre pourra se doter d’une complication GMT ou d’un cadran ajouré « open heart ».

Weekend GMT Ice Blue : 1780€
Avis montre Perrelet Weekend GMT Ice Blue

Où acheter des montres Perrelet ?

Le déficit de notoriété de Perrelet en France s’explique sans doute par son réseau de distribution assez restreint : la marque est distribuée chez Medard à Versailles, Fréret Roy et Ochrono by Ocarat à Paris.

En ligne, outre le site de la marque, c’est donc sur Ocarat que les collections sont principalement disponibles.

Les dernières actus de la marque

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *