Ces montres coquines sont vraiment réservées aux adultes

Certaines marques horlogères aiment apporter de l’originalité avec leur cadran. Cela peut passer par la reproduction d’oeuvres d’art célèbres (chez Swatch aussi bien que chez Jaeger-LeCoultre ou Vacheron Constantin), des designs atypiques (comme chez Mr Jones)… ou des créations beaucoup plus osées.

D’ailleurs, horlogerie et érotisme ont une longue histoire en commun. Dès le 17e siècle, certaines montres de poche cachaient des motifs explicites. Aujourd’hui, ces scènes hot s’exhibent de plus en plus fièrement, que ce soit chez Ulysse Nardin, Blancpain ou Andersen. On vous propose donc de partir à la découverte de quelques montres érotiques, réservées à un public averti.

En 2024, les 1000 Miglia rassemblent plus de 440 des plus belles voitures classiques de la planète pour un sublime parcours sur les routes transalpines, au départ et à l'arrivée de Brescia. Et pour l...Lire la suite

Des scènes coquines cachées dans des montres de poche

On l’ignore souvent, mais les montres érotiques font pleinement partie de la grande histoire horlogère. Les premiers modèles remonteraient ainsi à la fin du 17e siècle. D’abord en Europe puis très rapidement en Chine où des scènes explicites étaient reproduites sur les montres de l’époque. Ou plutôt « dans » les montres, discrètement cachées sous le couvercle de ces modèles de poche.

Montre Jaquet Droz (1790)
Montre érotique Jaquet Droz (1790)

Souvent interdites, ces montres érotiques faisaient le bonheur des collectionneurs et des libertins. Au départ, il s’agissait surtout de miniature peintes sur de l’émail. Mais à partir du 18e siècle, plutôt qu’un simple décor peint, les montres étaient dotées d’automates qui entraient en action, mimant l’acte sexuel sous toutes ses formes au rythme des minutes et des secondes. Plus qu’un simple rapport charnel, les horlogers choisissaient souvent de mettre en scène des scènes plus taboues, avec 3 personnes ou plus ou des relations « multiethniques »…

Longtemps restés secrets, ces modèles ressortent occasionnellement des coffres où ils ont été enfermés et font monter la température en même temps que les enchères lors de diverses ventes. Jaquet-Droz est l’une des premières maisons horlogères dont on a retrouvé une montre de poche érotique, datée des années 1790. Mais Breguet s’est aussi largement distingué au 19e siècle, avec sa bien nommée « Cavalcade » ou son subtile « Théâtre de l’Amour ».

Breguet « Cavalcade » (circa 1820)
Montre érotique Breguet "Cavalcade" (circa 1820)
Breguet Théâtre de l’Amour (circa 1820 – Antiquorum)
Montre érotique Breguet Théâtre de l'Amour

Des montres de plus en plus érotiques

L’apparition des montres-bracelets au début du 20e siècle a sans doute contribué au déclin des montres coquines même s’il se murmure, en coulisses, que les grandes maisons ont toujours eu des demandes spécifiques en la matière, de la part de personnes fortunées, célébrités et têtes couronnées… En fait, ce n’est qu’à partir des années 1990 que les montres érotiques reviennent peu à peu sur le devant de la scène. De façon certes très ponctuelle, mais régulière. Et à ce petit jeu, deux marques sortent vite du lot : Ulysse Nardin et Blancpain.

Cette dernière, notamment, s’est distinguée en 1993 avec le calibre 332 de sa Villeret Répétition Minutes avec Automates : si son cadran était sobre et élégant, le fond du boîtier permettait d’admirer non pas un « simple » mouvement, mais deux automates nus en pleine action, dans différentes positions selon le modèle choisi. Le prix de chacune de ces « pièces uniques » : 120 000 euros… minimum !

Blancpain Villeret Répétition Minutes avec Automates – « Pièce unique »
Montre érotique Blancpain

Et puisque ces premières montres érotiques ont fait leur petit effet, Blancpain a remis le couvert à plusieurs reprises par la suite, comme avec la somptueuse Le Brassus Carrousel Répétition Minutes de 2011, avec son fond finement gravé (le tout pour environ 400 000 euros).

Blancpain Le Brassus Carrousel Répétition Minutes
Montre érotique Blancpain Le Brassus Carrousel Répétition Minutes 2011

Chez Perrelet aussi, certaines montres ne sont pas à mettre entre toutes les mains. Notamment la Turbine, modèle le plus emblématique de la marque. Si ses versions « poker » ou « étoile de shérif » sont tout public, ce n’est pas tout à fait vrai pour la bien nommée Turbine Erotic.

Lorsqu’elle est posée, la montre paraît pourtant tout à fait chaste dans son imposant boîtier en acier de 44 mm. Mais sitôt au poignet, les 12 pales de la turbine entrent en action et lèvent la censure. On peut alors distinguer des personnages de style manga Hentai japonais en action dans des tons gris, noir et rouge vif.

Perrelet Turbine Erotic
Montre Perrelet Turbine Erotic

Ulysse Nardin, qui a toujours revendiqué son côté provocateur, a voulu frapper les esprits avec son mouvement Hourstriker. Sur ces montres qui frappent l’heure à la demande, des automates sculptés à la main prennent vie sur le cadran de façon plus ou moins suggestive. Mention spéciale à la Classic Minute Repeater Voyeur (!) dévoilée en 2018 et qui met en scène deux couples en plein ébat.

Plus récemment, la marque a fait appel à l’illustrateur italien Milo Manara (une première fois en 2019, une seconde en 2023). Moins pornographique, plus artistique, le résultat dégage une vraie poésie… même si l’on est loin des fables de La Fontaine.

Ulysse Nardin Classic Minute Repeater Voyeur
Montre érotique Ulysse Nardin Classic Minute Repeater Voyeur

Jacob & Co aussi aime rappeler que ses montres ne sont pas comme les autres. On l’a récemment vu avec sa Casino Tourbillon à 250 000€ inspirée par la roulette. Mais c’est une autre pratique réservée aux adultes qui s’affiche sur sa Caligula. Ou plutôt qui se dévoile uniquement à la demande, grâce à une couronne positionnée à 4 heures.

L’automate ainsi révélé, particulièrement osé (à voir ici en action), est en émail peint à la main ; dans sa position « tous publics », la montre de Jacob & Co, produite à 69 exemplaires, se contente d’un cadran guilloché avec un motif bas résille… Une autre forme de préliminaires…

Parmi les autres marques contemporaines qui aiment se laisser aller à leurs pulsions, on peut encore citer Richard Mille. Connue pour ses montres sportives, la marque a déjà joué la carte sensuelle en 2015 avec son modèle au nom évocateur, la RM 69 Tourbillon Erotic. Ici, pas de figurines en mouvement, mais des mots qui défilent comme des messages annonciateurs de moments torrides : « Je veux te caresser follement », « Laisse-moi t’embrasser ce soir »…

Richard Mille RM 69 Tourbillon Erotic

Enfin, comment parler d’érotisme dans l’horlogerie sans citer l’oeuvre de Sven Andersen ? Passé par Patek Philippe avant de lancer sa marque indépendante, l’horloger genevois a fait des montres libertines l’une de ses spécialités (il en a fabriqué 171 à ce jour).

Son cabinet de curiosité renferme par exemple l’automate érotique le plus compliqué au monde : le cadran « classique » des Eros Watches peut pivoter sur lui-même pour révéler aux yeux les moins chastes une peinture polychrome, à choisir parmi 9 tableaux différents. La version la plus complexe voit 11 pièces entrer en action pendant 2 minutes, d’une simple pression sur le poussoir situé à 8 heures.

Eros Watch n°116 Andersen Genève
Montres érotiques Andersen Eros Watch

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

De la plus coquine à la plus obscène, de la plus suggestive à la plus explicite, la montre érotique n’a pas fini de nous surprendre. Et plus qu’une simple volonté provocatrice, ces créations témoignent d’un réel savoir-faire. Sans doute la preuve ultime que l’érotisme est un art à part entière !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *