Slim, skinny ou straight leg : comment faire la différence entre les jeans fitted (et choisir le bon) ?

Choisir la bonne coupe pour un jean relève parfois du parcours du combattant. D’autant que les marques ont tendance à noyer le consommateur dans de multiples appellations et anglicismes : straight, regular, slim, ultra-slim, skinny, bootcut, relaxed, loose… Même lorsque l’on maîtrise la langue de Shakespeare, il y a de quoi y perdre son latin.

Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’un jean « fitté » (ou fitted en VO) peut être plus ou moins près du corps donc plus ou moins moulant. Il y a différentes coupes pour différentes morphologies. Certains pardonnent des défauts, les autres sont faits pour ceux qui n’ont aucun complexe ou un corps proche de la perfection.

Depuis quelques mois déjà, la tendance blokecore a transformé l'habituel maillot de foot en véritable pièce de mode. Dans le même esprit ou presque, un autre sport inspire aujourd'hui les amateurs de...Lire la suite

Pour vous aider à vous y retrouver dans cette jungle vestimentaire, on vous propose un résumé sur les 3 grandes tendances de jean ajusté : straight, slim ou skinny, vous allez enfin pouvoir faire la différence !

Le jean slim, plus tolérant qu’on le croit

Le jean slim souligne les courbes naturelles en étant plutôt moulant mais pas trop. Il galbe assez nettement la forme du postérieur et des cuisses. Mais il n’a pas d’effet vraiment collant ce qui peut convenir à ceux qui ont quelques rondeurs qu’ils préfèrent dissimuler.

Toutefois, il faut faire attention à bien choisir la coupe de la taille et la place des poches. Avec un jean slim rigide (moins de 1 % d’élasthanne), on a un modèle pas trop collant au niveau des genoux. Mais on ne se fait pas d’illusions car « slim » veut dire « mince » en anglais.

En optant pour un tel pantalon, on se retrouve donc avec une coupe étroite au niveau des cuisses, des mollets et de la cheville mais sans un effet hyper moulant. C’est l’idéal pour les hommes longilignes, ni trop maigres ni trop corpulents. C’est aussi la coupe à privilégier quand on veut porter son pantalon avec un ourlet sur la cheville.

Jean slim Jules
Jean slim Jules

Le jean skinny ne pardonne rien

C’est une deuxième peau ; le jean skinny a une coupe plus serrée que le slim et tout est resserré à l’extrême. C’est très moulant (skinny veut dire « maigre ») donc on ne peut rien cacher. Hommes complexés, s’abstenir !

Le jean skinny peut être élégant lorsqu’on a une silhouette (très) élancée. Il doit être stretch pour ne pas être trop difficile à enfiler ou à enlever. On évite le 100 % coton qui ne prendra jamais la forme exacte du corps. Avec 40% d’élasthanne, on a un vrai confort mais on a aussi un pantalon extrêmement moulant.

Il doit être parfaitement coupé dès le départ car il ne s’adaptera jamais à vos formes. C’est le jean qui ne pardonne rien. Et non, contrairement à ce qu’on entend encore trop souvent, le skinny n’est pas réservé aux homosexuels !

Jean skinny Levi’s 510
Jean skinny Levi's 510

Le jean straight leg, le compromis idéal ?

Il y a quelques années encore, les « experts de la mode » auraient peut-être souri en lisant ceci. Pourtant, le straight leg reste un grand classique qui convient presque à toutes les morphologies.Parfois appelé « Regular » ou « jean cigarette », il doit être « straight » c’est-à-dire « droit » sur toute la jambe.

En fait, du haut de la cuisse jusqu’à la cheville, ce jean droit et se resserre légèrement sans coller aux genoux ni aux chevilles. Il estompe un peu les défauts (hanches ou ventres) avec une taille normale (et pas une taille basse). Mais il ne doit surtout pas être trop long ni trop large au risque de faire négligé ; l’oversize et les jeans loose reviennent certes en force, mais ils s’adressent surtout à un jeune public et sont tout sauf ajustés.

Pour un effet plus près du corps, le semi-slim peut aussi être une solution, à mi-chemin entre le straight leg et le slim classique.

Jean straight Celio C15
Jean straight Celio C15

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Conscientes du fait que leurs appellations avaient tendance à perdre les hommes, les marques de prêt-à-porter ont commencé à simplifier leurs collections depuis un certain temps. On pense notamment aux grands noms que sont Jules (Max, Tom… un prénom pour chaque coupe) et Celio (C5 regular, C15 straight, C25 slim…)… sans oublier les fameux chiffres Levi’s (501, 510…) : une fois que l’on connaît le modèle qui nous met le plus en valeur, impossible de se tromper ! Enfin, quitte à acheter un jean, pourquoi ne pas regarder du côté des marques de jeans made in France ?