Cupra Born : la vraie fausse sportive électrique

Cousine légèrement énervée de la Volkswagen ID.3, la Cupra Born se présente comme le premier SUV électrique de la marque espagnole. Présentée au dernier Salon de Munich, elle devrait arriver sur les routes françaises au début de l’année 2022, avec un prix de 40 250€ pour la version VZ de 204 chevaux.

Cupra, born to be wild…

Après le Formentor, la Born sera le deuxième modèle développé par Cupra, la marque sportive premium de Seat. Il s’agit aussi et surtout du premier véhicule 100% électrique du constructeur espagnol.

Après avoir présenté les premières images au printemps, puis s’être dévoilé au public lors du Salon de Munich, la Cupra Born est officiellement disponible à la commande en France. Si elle affiche un look résolument agressif, ses lignes ne sont pas sans évoquer l’ID.3 de Volkswagen. Logique : les deux modèles sont conçus sur la même plateforme MEB. Mais là où l’Allemande affiche une bouille dynamique et sympathique, l’Ibère se montre plus rude, plus sauvage, plus anguleuse.

Cela se voit notamment au niveau du capot sculpté et de la face avant, mais aussi à l’arrière, avec des feux LED et un bandeau Infinite Light qui parcourt toute la largeur du véhicule. Les jupes latérales et les coques contrastées des rétroviseurs renforcent cette impression sportive, que l’on retrouve aussi à bord avec une technologie omniprésente.

Sans aller « aussi loin » qu’un modèle comme la Honda E ou la Hyundai Ioniq 5, la Cupra Born fait la part belle au numérique, avec son écran tactile de 12 pouces et peu (voire pas) de boutons sur la console centrale. La version de lancement de la compacte espagnole héritera de série du chargeur à induction, de la caméra de recul et de l’instrumentation numérique pour le conducteur sur un écran de 5,3 pouces (l’affichage tête haute en réalité augmentée demeurant en option).

Intérieur de la Cupra Born
Planche de bord de la Cupra Born

1 Born = 500 bornes ?

Pour faire de la Born une voiture bien dans son époque, Cupra insiste aussi sur le fait que de nombreux matériaux recyclés sont présents à l’intérieur, notamment pour le tissu des sièges baquets.

Comme pour toutes ses concurrentes électriques, la Born sera évidemment jaugée sur son autonomie. Il n’y a pas trop de surprises à attendre de ce point de vue et l’on devrait retrouver, là encore, des chiffres similaires à l’ID.3. Ainsi, la version équipée d’une motorisation de 204ch avec une batterie de 58kWh (la seule disponible au lancement) devrait offrir 424 km d’autonomie.

Par la suite, une déclinaison d’entrée de gamme de 150ch / 45kWh et une autre gonflée à 230ch / 77kWh viendront étoffer le catalogue… et élargir le champ de performances. Le constructeur annonce en effet jusqu’à 500km d’autonomie pour le modèle haut de gamme, avec une recharge rapide de 30 minutes permettant de parcourir 260km.

Si la marque insiste aussi sur le dynamisme de sa compacte, avec une nouvelle suspension pilotée DCC Sport, la Cupra Born devra compter sur son plumage plutôt que son ramage. Malgré son look sportif, les chiffres d’accélération annoncés ne sont pas véritablement impressionnants : de 0 à 50km/h en 2,9 secondes et un 0-100km/h abattu en 7,3 secondes.

Enfin, on a aussi un premier aperçu des tarifs de la petite Espagnole, proposée à 40 250€ pour sa version de lancement (204ch / 58 kWh), soit 370€ de plus que l’ID.3 à équipement équivalent. Pour toute commande passée avant le 31 décembre 2021 (avec une livraison avant le 31 mars 2022), il sera en plus possible de bénéficier d’un bonus écologique de 6000€ (5000€ après cette date).

Rédigé par Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !