5 belles montres automatiques avec une alarme pour joindre l’utile à l’agréable

Parmi toutes les complications horlogères existantes, l’alarme est loin d’être la plus utilisée. Moins simple qu’il n’y paraît, celle-ci dégage pourtant une certaine poésie sur les montres automatiques, les marques ne manquant pas d’imagination pour rendre le signal sonore facilement identifiable.

Sonnerie basique, bruit du grillon ou d’une cloche d’école : voici quelques-uns des tintements particuliers qui animent les montres dont on vous parle dans cet article.

Les montres de plongée bénéficient toujours d'une importante cote d'amour auprès des passionnés d'horlogerie. Même si elles descendent rarement dans les abysses et que leurs propriétaires préfèrent s...Lire la suite

L’alarme, une complication (presque) oubliée dans l’horlogerie contemporaine

Aujourd’hui, de très nombreux hommes consultent d’abord l’heure sur leur smartphone avant de penser à leur montre. Et ce, dès le petit matin, où les mobiles font de plus en plus souvent office de réveille-matin.

Pourtant, il fut un temps (pas si lointaine) où ce rôle pouvait être dévolu aux montres. Dans les années 1940 et dans l’après-guerre, ces modèles équipés d’une fonction réveil ont même connu une grande popularité. Et puis, cette complication horlogère a fini par tomber dans l’oubli, en dépit de son charme certain et de sa réelle utilité. Bien plus, en tout cas, qu’une fonction GMT que les consommateurs semblent juger indispensables… et que la quasi totalité des marques présentent dans leur collection.

Aujourd’hui, si l’on veut donc être réveillé par sa tocante, le plus simple est de se diriger vers un modèle à affichage digital, chez Casio ou G-Shock notamment… voire une smartwatch. On trouve aussi quelques modèles à quartz pour les amateurs de montres à aiguilles, chez des marques allemandes comme Zeppelin ou Iron Annie par exemple, mais au rayon automatique, les références se comptent sur les doigts d’une main…

Poljot Rétro 2612

Aux grandes heures de l’URSS, l’horlogerie soviétique pouvait se targuer d’être à la pointe et de proposer des montres fiables, précises et robustes. Dès les années 1930, l’Usine Horlogère Moscovite numéro 1 produit des garde-temps très populaires sous différentes marques, parmi lesquelles Pobeda, Sekonda, Strela ou Sturmanskie. En 1961, Youri Gagarine devient même le premier homme dans l’espace et emporte avec lui sa Sturmanskie (qui ne bénéficie pas aujourd’hui de la même cote d’amour que la Moonwatch Omega…).

A partir de 1964, l’Usine Horlogère Moscovite numéro 1 commence à produire des montres estampillées Poljot, que certains les considèrent alors comme les plus résistantes au monde. Après l’effondrement de l’URSS, les montres Poljot ont subsisté un certain temps, avant de disparaître pour de bon au début du 21e siècle.

On trouve pourtant encore certains modèles issus des années 1990, comme la référence 2612. Dotée d’un design épuré délicieusement vintage, équipé d’un mouvement mécanique à remontage manuel Poljot, il s’agit d’une vraie pièce de collection, accessible à moindre coût (environ 300€).

Montre alarme Poljot 2612

Vulcain Cricket

Quand on parle de montre automatique dotée d’une fonction alarme aujourd’hui, il s’agit sans doute du choix le plus évident aujourd’hui. De retour sur le devant de la scène, Vulcain doit une partie de son succès à son iconique Cricket.

Pour ceux qui ne la connaîtraient pas, rappelons que cette montre doit précisément son nom au bruit de son alarme, qui rappelle le son émis par le grillon. Apparue pour la première fois en 1947, la Cricket a rapidement séduit Harry Truman et a gagné son surnom de « the watch of Presidents ».

Côté mécanique, la nouvelle Cricket est animée par un mouvement à remontage manuel, le calibre maison Vulcain Cricket V-10. Disposant de deux barillets, il offre une réserve de marche de 52 heures.

Montre alarme Vulcain Cricket

Jaeger LeCoultre Memovox Master Control

On change radicalement de registre et de budget ici (autour de 15 000 euros) avec cette Master Control Memovox, digne héritière d’un modèle des années 1950.

Plutôt que le grillon, c’est un son de « cloche d’école » qu’a choisi Jaeger-LeCoultre pour cet élégant garde-temps. Le calibre maison 956 peut être admiré à travers le fond transparent du boîtier, plus particulièrement « la danse cadencée du nouveau marteau sur le timbre périphérique » comme le dit si poétiquement la marque.

Il faut noter que l’alarme s’invite sur plusieurs modèles Memovox, et notamment ceux pensés pour les plongeurs. Audible sous l’eau, l’alarme sert alors de signal sonore pour rappeler qu’il est temps de remonter à la surface. 

Montre alarme Jaeger LeCoultre Memovox Master Control

Breguet Marine Alarme Musicale

Si l’aéronautique est l’une des principales sources d’inspiration de Breguet, avec son iconique chronographe Type XX, les amoureux de la mer pourront aussi trouver leur bonheur ! La montre Marine Alarme Musicale ne cherche pas à cacher les liens qui l’unissent au monde maritime, à l’image de ces vagues gravées sur le cadran.

Cette déclinaison arbore un look résolument sportif, avec son bracelet en caoutchouc bleu marine. Mais puisqu’il s’agit d’un vrai modèle de haute horlogerie, cette montre Breguet se distingue aussi par sa « fiche technique ». Outre son alarme (avec un discret indicateur à 12h), un second fuseau horaire, un guichet date et un indicateur de réserve de marche sont au menu de cette Marine Alarme Musicale (réf. 5547), accessible pour un peu moins de 45 000 euros.

Breguet Marine Alarme Musicale

Patek Philippe Grandes Complications Alarm Travel Time

On termine cette sélection de belles montres automatiques dotées d’une alarme avec la sublime référence 5520 de Patek Philippe. On y retrouve le système exclusif d’affichage du second fuseau horaire, combiné à une alarme sur 24 heures, avec un marteau frappant sur un timbre classique.

Cela n’a l’air de rien, mais la manufacture a dû développer un nouveau mouvement intégré (avec pas moins de 4 brevets déposés pour l’alarme !), le calibre AL 30-660 S C FUS, pour donner naissance à cette grande complication.

Côté style, cette montre en platine voit son boîtier se doter de 4 couronnes et arbore un cadran au style « pilot » typique. Le tout pour la modique somme de 279 200 euros.

Montre Patek Philippe Grandes Complications Alarm Travel Time

Si vous cherchez une montre automatique dotée d’une fonction alarme aujourd’hui, le choix est donc très restreint dans les collections actuelles. « Heureusement », il est toujours possible de dénicher des pépites sur le marché de la seconde main, avec des modèles parfois assez récents.

Ainsi, en 2016, Tudor avait réinterprété une tocante de 1957 avec son Heritage Advisor et son indicateur de réserve de marche pour l’alarme à 3 heures (proposée alors à 5540€). Quelques années plus tôt, en 2012, c’est Corum qui remettait l’alarme au goût du jour avec sa montre Chargé d’Affaires.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Si l’on remonte un peu plus loin dans le temps, l’Omega Seamaster Memomatic reste l’une des montres-réveils les plus stylées (à quand une réédition ?), et l’on peut découvrir de très jolies pièces dans les collections Zodiac ou Junghans des années 1970. En tout cas, mieux vaut être motivé pour espérer porter une belle montre automatique capable de vous réveiller le matin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *