Oubliez l’acier ou le titane : la tendance est au bronze dans l’horlogerie !

On en a déjà parlé dans cet article : l’horlogerie est souvent une question de mode. Diamètre, couleurs, style… Les tendances se font et se défont, et le cycle se répète à l’infini ou presque.

Si les montres en céramique et celles en bois ont connu un succès fou, par exemple, elles ont disparu du paysage aussi vite qu’elles y sont arrivées. Et côté coloris, le saumon a succédé au vert et au turquoise sur les cadrans. Mais parmi les autres tendances qui semblent prendre du poids et même s’inscrire dans la durée, le bronze semble aussi avoir son mot à dire.

Ce n'est un secret pour personne ou presque : la première montre à être allée sur la Lune est la Speedmaster d'Omega. Bulova peut aussi revendiquer le statut de "moonwatch" pour l'un de des modèles q...Lire la suite

Dans cet article, nous vous présentons donc 7 belles montres qui vous permettront d’avoir le poignet bronzé… et pas seulement en été !

Squale 1521 Bronze

Squale est une marque de référence pour les hommes qui aiment les montres de plongée. Et à ce titre, la 1521 est sans doute le modèle le plus emblématique de la maison suisse depuis les années 1960. Il faut dire que cette montre n’a pas pris une ride, comme nous avions pu le constater lors de notre test de la version classique en acier.

Mais puisque cette référence 1521 sait vivre avec son temps, elle se pare aussi désormais d’un joli boîtier en bronze de 42 mm de diamètre. Sa finition brossée offre un superbe contraste avec le bleu soleillé du cadran et la céramique de la lunette, de la même couleur. En cuir ou en toile, le bracelet apporte une nuance bleutée supplémentaire à cette montre capable d’évoluer en eaux profondes (étanche à 500m).

Animée par un mouvement Sellita SW 200-1 et proposée à 1770€, cette montre Squale reste une valeur sure.

U-Boat Sommerso Bronze

On reste sous l’eau avec cette Sommerso imaginée par U-Boat, une marque italienne qui ne manque pas de caractère (et que l’on vous invite vraiment à découvrir).

Etanche à 300 mètres, ce modèle se distingue avant tout par son imposant boîtier de 46 mm de diamètre et sa couronne surdimensionnée positionnée à gauche (de quoi en faire une montre idéale pour les gauchers). Best-seller de la maison transalpine, cette Sommerso (référence 8486) associe robustesse et précision, avec son mouvement automatique U-28 offrant 44h de réserve de marche.

S’il ne s’agit pas de la montre la plus subtile de cette sélection, cette U-Boat qui semble tout droit sortie des eaux ne manque assurément pas de style. Le tout pour un prix raisonnable de 2550€.

Montre U-Boat Sommerso Bronze

Oris Divers Sixty-Five Cotton Candy

Le bronze est un matériau régulièrement utilisé chez Oris, comme on l’a encore vu sur sa dernière Big Crown Pointer Date. Mais alors que l’on pourrait reprocher à ces modèles « bronzés » de toujours boxer dans la même catégorie (celle des garde-temps racés, puissants, typiquement masculins), la marque suisse a le bon goût de casser les codes avec sa Divers Sixty-Five.

Si elle existe dans une version « classique » de 40 mm avec un bracelet en acier, on aime l’audace de la collection Cotton Candy, avec son diamètre réduit de 38 mm (« intentionnellement non genré » dixit Oris), ses teintes pastel (bleu ciel, vert sauvage ou rose bonbon) et ses bracelets en perlon recyclé… ou en bronze. Celui-ci offrira une patine unique avec le temps, qui devrait rendre la montre encore plus belle !

Proposée à 2750€, cette plongeuse haute en couleur vient étayer la thèse de la maison d’Holstein, selon laquelle l’horlogerie ne doit pas se prendre trop au sérieux.

Montre Oris Divers Sixty-Five Cotton Candy Bronze

The Longines Legend Diver Watch

Si le nom de Longines est souvent associé au monde de l’aviation, la marque au sablier ailé sait évoluer sur tous les terrains. Très présente dans le monde sportif, elle est notamment impliquée dans le domaine hippique. Mais avec cette Legend Diver Watch, c’est au service de la plongée qu’elle met aujourd’hui son expertise.

Ce modèle iconique est d’ailleurs un hommage appuyé aux années 1930, « époque où l’étanchéité devient un critère de qualité ». Régulièrement réinterprétée et déclinée dans divers matériaux et coloris, cette plongeuse Longines se pare ici d’un boîtier en bronze de 42 mm de diamètre (avec fond en titane), d’un élégant cadran vert avec index et chiffres arabes peints et d’un bracelet en cuir brun.

Si elle affiche un visage contemporain, cette Legend Diver Watch ne peut cacher son inspiration vintage. C’est bien ce mélange des genres qui contribue à en faire un best seller, avec un prix affiché à 3250€.

The Longines Legend Diver Watch

Tudor Black Bay Bronze

Si l’adjectif « iconique » est souvent employé à tort et à travers, il semble le plus évident pour désigner la Black Bay de Tudor. Si on a pu la considérer au départ comme une « simple » alternative à la Submariner de Rolex, la collection a pris du galon et du caractère au fil du temps.

La première plongeuse Tudor a vu le jour en 1954 (référence 7922), et la Black Bay contemporaine a su évoluer en restant fidèle à l’originale. Déclinée dans différents diamètres et coloris, elle s’inspire toujours des années 1950, comme en atteste la présence de ses aiguilles « Snowflake ». Dans sa version bronze, sa taille grimpe à 43 mm tandis que le cadran revêt une jolie robe gris ardoise.

A l’intérieur, on retrouve le Calibre MT5601 (certifié par le COSC), un mouvement manufacture qui contribue grandement au succès croissant de Tudor chez nous. D’autant qu’avec ses 4350€, cette Black Bay Bronze affiche un excellent rapport qualité-prix.

Montre Tudor Black Bay Bronze

B.R.M FF39-40 Bronze

Golf et course automobile font partie des sports de prédilection de BRM, mais la marque française sait aussi se montrer à l’aise dans d’autres registres. Sa collection « Full Floating » en est la preuve parfaite, elle qui témoigne d’un savoir-faire certain et d’une vraie audace.

Comme son nom l’indique plus ou moins, elle se distingue par ses mouvements « suspendus », la marque présentant ses FF39-40 comme les premières montres automatiques « dont la protection aux chocs est régulée sur le plan vertical et horizontal ».

Visuellement, le boîtier se démarque de la concurrence avec sa forme trapézoïdale, en titane ou en bronze, taillé dans la matière, la couronne prenant une position déportée à 5 heures. Et pour rendre la montre encore plus unique, de nombreuses options de personnalisation sont comme souvent proposées par B.R.M. Le tout pour un prix de 11 220 euros.

Montre B.R.M FF39-40 Bronze

Bell & Ross BR 01 Cyber Skull Bronze

On termine ce petit tour d’horizon des plus belles montres du moment en bronze avec une édition limitée signée Bell & Ross. Produite à 500 exemplaires, celle-ci reprend le design emblématique de la Cyber Skull, avec son boîtier carré aux angles biseautés et sa tête de mort facettée en guise de cadran.

Digne des plus grandes stars du rock, cette version se pare de bronze et abrite un calibre 100% manufacture BR-CAL.210, spécifiquement développé pour cette montre. Ce mouvement à remontage manuel se dote d’une partie automate : en remontant la couronne, la mâchoire du crâne entre en action, donnant l’impression que la tête ricane. Comptez 11 900€ pour exhiber cette pièce d’exception au poignet !

Montre Bell & Ross BR 01 Cyber Skull Bronze

Si le bronze est un matériau très utilisé pour les montres de plongée, vous voyez qu’il sait aussi sortir de sa zone de confort. De la plus sobre à la plus originale, il habille aujourd’hui quantité de montres, dans toutes les gammes de prix ou presque. Outre sa robustesse, c’est sa patine, la façon dont il s’oxyde et évolue avec le temps (au contact de l’air et de la peau), qui contribue à son charme certain.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

En plus des montres présentées dans cet article, on aurait aussi pu vous parler de la Pontos S Diver de Maurice Lacroix, la Captain Cook de Rado, la Bonzer de March LA.B, la Superman vintage de Yema ou encore la superbe Hastroid Cosmic Hunter de HYT (à 70 000 euros). Bref, autant de références qui démontrent que l’horlogerie contemporaine est plus jamais entrée dans l’âge du bronze.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *