Nivada Grenchen Antarctic : la réédition est-elle plus belle que l’originale ?

Créée en 1926 puis tombée à l’abandon, la marque Nivada Grenchen s’offre une jolie renaissance depuis 2018. Guillaume Laidet et Rémi Chabrat ont fait le choix de revisiter les grands classiques de l’historique maison jurassienne, à l’image de l’iconique Antarctic.

Fidèle à l’originale, mais dotée de sa propre personnalité, la petite montre néo-vintage n’a jamais été aussi belle. Alors, l’Antarctic de Nivada Grenchen, c’était mieux avant ? Rien n’est moins sûr…

Depuis sa création en 2004, Hautlence s'est toujours distinguée par ses montres au design avant-gardiste. Pour une fois, elle a donc décidé de changer radicalement de style. Mais si elle a puisé son ...Lire la suite

Nivada Grenchen Antarctic vintage : une montre à l’ancienne comme on les aime

Il fut un temps où le nom de Nivada Grenchen était synonyme d’avant-garde, de technique et de robustesse. Une synthèse entre style et résistance. Un symbole d’efficacité et d’authenticité. Mais ça, c’était avant. En tout cas, tout cela remonte à la première moitié du 20e siècle, et même pile au mitan, quand Nivada Grenchen dévoile sa montre Antarctic, en 1950.

Etanche, amagnétique, résistante aux chocs : en dépit de son esthétique très raffinée, l’Antarctic est taillée pour la grande aventure. Alors, quand les Etats-Unis établissent leur première base permanente en Antarctique, voir l’amiral Richard E. Byrd et les membres de l’expédition Deep Freeze 1 porter fièrement cette montre apparaît comme une évidence.

Loin des toolwatches contemporaines, l’Antarctic de Nivada Grenchen brille donc par son élégance. Nous avons eu la chance de la redécouvrir au moment même où la marque lance sa réédition. Dans cette version des années cinquante, le garde-temps arbore déjà un boîtier en acier de 35 mm de diamètre, très épuré, et sous son verre double dôme, un cadran beige finement texturé, typique de l’époque, parcouru par trois fines aiguilles. La lisibilité n’est certes pas optimale, mais cette montre a un look d’enfer.

Montre Nivada Grenchen Antarctic vintage

Nouvelle Antarctic : la même en mieux ?

Si vous aimez l’allure de l’Antarctic vintage, il sera difficile de résister à la nouvelle version de 2024. Celle-ci en reprend tous les attributs principaux, en y ajoutant quelques touches modernes bienvenues.

Concrètement, le boîtier conserve donc son tout petit gabarit de 35 mm. Il est désormais clairement établi que la tendance maximaliste des années 2000 est révolue, mais les marques nous avait surtout habitués à proposer des garde-temps masculins entre 36 et 39 mm. Sobriété, discrétion et légèreté sont de mise pour la nouvelle Nivada, qui habille parfaitement le poignet ainsi.

Cette impression « chic » se confirme avec le dessin du cadran. Décliné en noir, blanc ou beige, c’est dans la première version que nous le découvrons et celui-ci répond au problème de lisibilité évoqué précédemment, avec ses index en acier (style « glaçons facettés ») et ses chiffres d’inspiration Art Déco. Brillants, à tous les sens du terme. On aime aussi le détail de la (très) fine trotteuse en acier bleui, les aiguilles Dauphine recouvertes de matière luminescente blanche et la mention Swiss sous le chiffre 6, presque invisible.

L’Antarctic se révèle tout aussi séduisante au verso. Au fond plein de la montre vintage, Nivada Grenchen a opté pour un fond embossé en son centre : un pingouin déjà iconique surmonte le nom de la marque sur un médaillon doré. On adore !

Enfin, pour animer sa nouvelle star, la marque a fait le choix (de moins en moins rare) de se tourner vers un mouvement mécanique à remontage manuel. Un choix guidé par la volonté de proposer une montre de petit gabarit et rendu possible par ce calibre Landeron 21, qui offre une réserve de marche de 36 heures environ.

Montre Nivada Grenchen Antarctic 35 mm

Les caractéristiques complètes de la montre

BoîtierBoîtier en acier 316L poli et brossé
Diamètre : 35 mm ; épaisseur : 7 mm (10,1 mm avec le verre)
Couronne vissée avec logo embossé
Verre saphir double dôme
Etanche à 5 ATM / 50 m
Fond de boîte gravé et embossé avec médaillon doré « pingouin »
CadranNoir, blanc ou beige
Index argentés en applique 
Aiguilles dauphines luminescentes (lumière blanche ou beige), aiguille des secondes bleue
BraceletCuir noir ou marron ;
Acier grains de riz ou « flat link » ;
Caoutchouc
Entrecornes : 18 mm
MouvementMouvement mécanique à remontage manuel Landeron 21
Fréquence : 28 000 alt/h (4 Hz)
Réserve de marche : 36 heures
Prix public conseillé800€
Montres Nivada Grenchen Antarctic

Notre avis sur la Nivada Grenchen Antarctic

Nombreuses sont les marques qui revisitent aujourd’hui leurs modèles phares des décennies passées (Yema, Lip, Vulcain…). Mais le résultat n’est pas toujours aussi convaincant qu’avec cette Antarctic 35 mm. Bien sûr, Nivada Grenchen a la chance de partir sur une base solide, mais en proposant une réédition fidèle à l’originale et pourtant pleine de nouveautés, la marque réalise un joli tour de force.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Proposée dès à présent en pré-commande (pour des premières livraisons en mars 2024) au prix de 800€, cette nouvelle Antarctic ne nous a clairement pas laissés de glace. Et on peut parier que tous les amateurs de montres d’inspiration vintage partageront cet avis.

Avis montre Nivada Grenchen Antarctic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *