5 belles montres à découvrir pour bien commencer 2024

Les marques horlogères attaquent régulièrement l’année pied au plancher avec de nombreuses nouveautés. 2024 ne fait pas exception et nous avons déjà pu avoir un aperçu des modèles dévoilés en marge de la nouvelle année lunaire (le dragon cette fois).

Mais comme toujours, ce premier trimestre va surtout constituer une belle rampe de lancement jusqu’au premier événement d’envergure, le salon Watches & Wonders, qui se tiendra du 9 au 15 avril à Genève. D’ici là, voici 5 montres à découvrir pour bien débuter l’année horlogère 2024.

Dès sa sortie en 2022, la Citizen Tsuyosa s'est imposée comme l'une des montres les plus désirables, avec son look coloré et son prix imbattable (à moins de 300 euros). Déclinée dans de multiples ...Lire la suite

Hvilina Universum

Créée en 2014, la marque Hvilina s’est d’abord spécialisée dans la création de montres personnalisées en Biélorussie. D’ailleurs, son nom est la traduction (ukrainienne et biélorusse) du mot « minute », même si les créateurs évoquent aussi des racines galloises : « Hwyl » désigne en effet « inspiration » ; ou, de façon plus précise et poétique, la courte période d’exaltation marquée par une vive bouffée d’émotion. C’est ce sentiment précis que les fondateurs d’Hvilina veulent transmettre avec leurs montres.

En 2020, elle s’est transformée en une authentique « marque de montres », avec la volonté de développer ses propres collections et accessoires. Un parcours qui n’est pas sans rappeler celui de Mr Jones, d’autant que ces modèles affichent aussi un design peu conventionnel. C’est le cas de cette Universum, une montre lancée en version quartz en 2021 et désormais animée par un mouvement Seiko NH34A. Elle se distingue par son cadran « bicéphale » représentant la carte des étoiles telle qu’on l’imaginait avant (avec les planètes qui tournent autour de la Terre) et notre univers tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Récompensée aux récents New York Product Design Awards, cette montre Universum (proposée à 245€) nous incite à regarder de plus près les futures productions de la jeune marque Hvilina.

Montre Hvilina Universum

SYE Automatic 24 Bullitt

Depuis ses débuts, SYE puise son inspiration dans le monde de l’automobile. Pas étonnant quand on sait que les trois lettres qui composent son nom signifient en réalité Start Your Engine. Soit « démarrez votre moteur » en anglais.

Après son élégant chronographe MOT1ON, la jeune marque française passe la seconde en dévoilant une collection au nom tout aussi évocateur, Need for Speed. Les montres qui la composent ne manqueront pas non plus de faire frémir les amoureux de belles mécaniques avec, d’un côté, une Estoril qui fait penser au circuit portugais autant qu’à la couleur bleue des voitures sportives d’outre-Rhin et, de l’autre, une Bullitt dont le cadran se pare évidemment de vert, à l’instar de la Mustang de Steve McQueen dans le film éponyme.

Après avoir invité cette teinte iconique sur son chronographe, SYE en habille aussi sa nouvelle montre Automatic 24. Celle-ci est par ailleurs dotée d’un boîtier en titane de 40 mm, dotée d’un bracelet intégré Fastback et animée par un mouvement Miyota avec 42h de réserve de marche. Le tout pour un prix d’appel fixé à 850€.

Montre SYE Automatic 24 Bullitt

Raketa Sonar

Raketa est une marque horlogère russe et fière de l’être. De Gagarine à Malevitch, elle aime donc mettre à l’honneur les grandes figures qui ont marqué l’histoire du pays. Et avec sa montre Sonar, c’est aux sous-mariniers russes que Raketa a souhaité rendre hommage.

La manufacture Raketa étant située à Saint-Pétersbourg, sur les rives de la mer baltique, la marque a toujours entretenu des liens très étroits avec les marins soviétiques en général et les sous-mariniers en particulier. Etant contraints de passer de longues périodes enfermés sous l’eau, ces hommes avaient évidemment besoin d’une montre robuste et fiable, avec un mouvement 24h permettant de distinguer facilement les heures du jour et de la nuit.

La nouvelle Sonar perpétue la tradition de ces toolwatches, avec son imposant boîtier acier de 44mm, son calibre 24h Raketa 2624А et son cadran parfaitement lisible, dont le design rappelle celui des instruments de bord des sous-marins. Une édition limitée (500 exemplaires) « Kashalot » est également annoncée en ce début d’année 2024, se distinguant par sa lunette en titane, un matériau directement issu du sous-marin nucléaire Kashalot K-322. Son prix est fixé à 2800€, contre 1900€ pour la version classique.

Montre Raketa Sonar

Nivada Grenchen Chronoking Paul Newman Valjoux 23 VZ

En plein coeur de l’été 2023, Nivada Grenchen surprenait son monde en dévoilant une Chronoking Paul Newman, un chronographe hybride méca-quartz décliné dans un style tout droit venu des années 1970.

Face au succès rencontré, Guillaume Laidet et ses équipes ont donc choisi de remettre le couvert avec une nouvelle déclinaison ultra-limitée de sa bombe orange : seulement 15 exemplaires sont prévus pour cette année 2024 ! Exit le mouvement méca-quartz VK64, la nouvelle Nivada est mue par un mouvement vintage iconique restauré : le Valjoux 23 VZ.

Produit de 1916 à 1974, ce mouvement à remontage manuel est l’un des plus emblématiques de l’Histoire, avec sa conception typique et sa roue à colonnes, visible à travers le fond transparent. Celui-ci confère pas moins de 48h de réserve de marche à cette Chronoking Paul Newman orange, qui s’annonce déjà comme un must-have pour les collectionneurs et amateurs de montres vintage. Les précommandes sont ouvertes pendant 5 semaines pour espérer arborer l’un des 15 exemplaires de cette montre, vendue à 4900€.

Montre Nivada Grenchen Chronoking Paul Newman

Venezianico Nereide Ultrablack

Venezianico a fait des montres très noires sa spécialité : développée en 2020 par Koyo Orient Japan, la peinture « Musou Black » est en quelque sorte devenue la signature de la marque italienne, avec des cadrans d’un noir profond qui absorbent 99,4% de la lumière.

Une telle caractéristique ne pouvait pas être absent de la collection Nereide : le boîtier en acier poli et satiné de 42 mm de diamètre entoure donc un cadran qui donne l’impression de plonger dans le vide sidéral. Seuls le logo de Venezianico, inspiré par la croix de la Tour de l’Horloge de la Place Saint-Marc à Venise, et les aiguilles apportent du contraste et semblent flotter à l’intérieur de la montre.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Le dos du boîtier lui est nettement moins épuré, mais tout aussi séduisant, puisqu’il arbore une gravure d’un astronaute admirant la Terre depuis la surface de la Lune. Seuls 500 exemplaires de cette Nereide Ultrablack seront proposés par Venezianico, au prix de 600€.

Montre Venezianico Nereide Ultrablack

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *