Les canons masculins à travers les époques

D'Apollon au métrosexuel

Le

Au fil des siècles, les canons masculins se suivent et ne se ressemblent pas ; mais en dépit des évolutions, un beau corps, c'est avant tout un corps parfaitement proportionné. Le poids, le poil et le muscle ne sont qu'une affaire de mode et de goût.

David, Apollon et les autres
Depuis l'Antiquité, le David en marbre blanc de Michel-Ange s'impose comme la perfection absolue, la référence mondiale de la beauté masculine. A l'image de David, d'Apollon, du Discobole ou d'Antinoüs, l'idéal de beauté est incarné par des jeunes hommes, plus enfants mais pas encore tout à fait hommes, aux formes harmonieuses et aux silhouettes athlétiques.

Beauté royale et romantique
A l'époque de Louis XIV, le port de la perruque et de l'habit est exigé et le maquillage très apprécié, il faut se parer de ses plus beaux vêtements pour être canon ! Au XIXe siècle, les modèles masculins, longtemps associés aux aristocrates bedonnants, s'amincissent et se féminisent, c'est l'arrivée du dandy. L'esthétisme masculin ne se limite plus à la virilité, la délicatesse et la fragilité font leur apparition aux côtés de la force et de la vigueur.

D'Apollon au métrosexuel


Monsieur Muscle
Au cours des siècles, la beauté est souvent associée à la santé, surtout en période de conflits. La beauté d'un homme réside avant tout dans sa bonne santé, sa robustesse, sa résistance. Le muscle saillant, le corps grand et massif, la vision de la beauté masculine s'oppose avec force à la beauté féminine, douce et fragile.

Retour à l'harmonie
Aujourd'hui, la beauté se recentre sur l'harmonie, et la plastique masculine fait rêver autant que celle des femmes. Epaules larges, abdomen musclé, taille fine, fesses fermes, jambes fuselées, pieds cambrés : c'est avant tout l'harmonie des formes qui compte. Les canons de beauté féminine et masculine tendent à se rapprocher dans un même idéal esthétique : silhouettes élancées et androgynes. Pour être canon, les hommes d'aujourd'hui prennent soin de leur corps.

A LIRE AUSSI ...
SELECTION SHOPPING
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS