Ce que votre barbe dit de vous… et de votre personnalité

Un sondage récent rapporte que plus de 9 Français sur 10 âgés de 25 à 34 ans portent la barbe. Simple effet de mode ? Peut-être.

Mais on remarque quand même quelques différences entre ceux qui optent pour la discrète barbe de 3 jours, ceux qui arborent fière la bonne grosse barbe… ou même ceux qui osent la moustache. A quoi tiennent ces variations de styles ? Comment choisit-on la forme de sa barbe ? Et en fait, quel message véhicule notre pilosité faciale ?

On n’est pas tous égaux devant la barbe

La barbe, c’est comme les cheveux (ou la classe) : il y a ceux qui en ont… et puis, il y a les autres ! Mais, de manière générale, on remarque qu’une très grande majorité des Français en est adepte : 92% des 25-34 ans selon une étude de 2018 réalisée par le Bic Shave Club.

Un chiffre un peu paradoxal à l’heure où une majorité d’homme tend à se tourner vers l’épilation du corps. Mais alors, pourquoi donc raser ses aisselles ou ses parties intimes et laisser son visage recouvert d’une toison plus ou moins fournie ? Certains considèrent le port de la barbe comme un rite de passage à l’âge adulte et même comme un signe de maturité (toujours selon cette enquête de 2018).

Plutôt que la barbe longue, davantage réservée aux bikers ou au Père Noël, c’est la barbe courte des hipsters ou de la start-up nation qui a la cote (plus encore que la barbe de 3 jours). C’est en tout cas celle qui renvoie l’image la plus tendance et la plus soignée. La preuve : même Emmanuel Macron avait osé la barbe lors de son passage au CES de Las Vegas en 2016 !

Mais de toute façon, il faut rappeler que tous les hommes ne naissent pas égaux devant la barbe. Selon votre pilosité, vous ne pourrez pas arborer la barbe de votre choix. Gardez cela à l’esprit, car un homme qui veut à tout prix se la laisser pousser, mais qui a des trous dans la barbe et une pilosité inégale ne renverra pas une image très positive. Même chose pour ceux qui commencent à avoir des poils blancs (ou roux) dans la barbe. N’est pas Edouard Philippe qui veut !

Enfin, si vous voulez rejoindre le clan des barbus, notez que les conseils de visagisme qui s’appliquent au choix de la coupe de cheveux s’appliquent aussi à celui de la barbe (le fin du fin consiste d’ailleurs à choisir une barbe parfaitement assortie à sa coiffure). Ainsi, évitez le bouc ou la barbichette si vous avez le visage allongé ou la barbe trop fournie si vous avez le visage carré.

L’article indispensable :

Comment choisir la forme idéale pour sa barbe ?

Quel message véhicule votre barbe ou votre moustache ?

On peut penser qu’il ne faut pas se fier aux apparence, on en est tous réduit à ça. On se fait forcément une première impression de quelqu’un au premier regard (une impression qui pourra évidemment évoluer au fil du temps). A ce titre, le port de la barbe (ou son absence) pourra véhiculer différents messages. Si la barbe en queue de singe vous fera surtout passer pour un excentrique, voyons donc quelle image pourra renvoyer la barbe que vous portez.

De l’agressivité

Sébastien Chabal. Voilà. On aurait pu arrêter les explications ici tant cela paraît « facile ». Ce n’est pas un hasard si l’ancien international du XV de France a été surnommé « l’homme des cavernes » après avoir arboré sa grosse barbe fournie. Associée à sa coupe longue et son impressionnant gabarit, cette barbe était un excellent moyen de faire peur aux adversaires.

Si l’on va plus loin, on peut aussi y voir une façon d’affirmer sa confiance en soi ou une excellente façon d’être reconnu au premier coup d’oeil… et donc de gagner en charisme. Outre Chabal, on pourrait citer les exemples du roi Leonidas dans le film 300 ou du basketteur James Harden. Des hommes qui en imposent et que vous n’avez pas vraiment envie de déranger si vous les croisez dans la rue…

La barbe de Gerard Butler alias Leonidas dans 300
La barbe de Gerard Butler alias Leonidas dans 300

De la maturité

Pour renvoyer l’image d’un homme mûr, mature (mais surtout pas ringard !), on vous conseille d’opter pour une barbe parfaitement taillée et relativement courte. On pourrait citer là encore l’exemple du président Macron en 2016, mais on lui préférera l’exemple de Chris Hemsworth dans la campagne Boss Bottled.

De nombreux autres acteurs ont aussi eu recours à cette « technique » pour changer leur look et paraître plus « homme » : Ryan Gosling, Leonardo DiCaprio, Robert Pattinson ou encore Pierre Niney !

Chris Hemsworth, ambassadeur barbu pour Hugo Boss
Chris Hemsworth, ambassadeur barbu pour Hugo Boss

De la sociabilité

Le Père Noël nous paraîtrait-ici aussi sympathique sans sa barbe ? Quid des nains de Blanche-Neige ? Eh oui, messieurs, porter une longue barbe peut être un excellent moyen de passer pour le mec sympa ! Bon, on vous l’accorde, les exemples cités ici ne sont pas les meilleurs en termes de style. Mais niveau sociabilité, on ne fait pas mieux ! Ah si : le visage glabre, imberbe.

Si vous voulez devenir le gendre idéal, celui à qui l’on donne le bon Dieu sans confession, à qui l’on fait confiance les yeux fermés, le meilleur ami de tout le monde, rasez tout ! Tom Hanks est souvent cité comme l’acteur le plus sympa de tout Hollywood (et même plus) et son visage est parfaitement lisse. Coïncidence ? Certainement pas !

Tom Hanks / Forrest Gump paraîtrait-il aussi innocent avec une barbe ?
Tom Hanks / Forrest Gump paraîtrait-il aussi innocent avec une barbe ?

Du sex-appeal

C’est peut-être la raison principale qui pousse les hommes à devenir barbu. Une belle pilosité faciale est souvent considérée comme une arme de séduction massive. Pourtant, dans les faits, ce n’est pas aussi simple et cela rebute carrément certaines femmes.

Selon plusieurs études, deux camps s’affrontent. Ou, plutôt, la gent féminine cultive un étonnant paradoxe : oui, la barbe rend plus viril et potentiellement sexy, mais un visage imberbe renvoie une image plus propre, plus soignée. Des chercheurs ont même essayé de prouver qu’un homme bien rasé paraissait plus rassurant et donc plus à même de se lancer dans une relation sérieuse avec enfants ; à l’inverse, un barbu serait plutôt ouvert aux relations sens lendemain. Ah, les clichés ont la vie dure… mais demandez à Indiana Jones ce qu’il en pense !

Indiana Jones, son chapeau, son fouet… sa barbe
Indiana Jones, son chapeau, son fouet... sa barbe

Rédigé par Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !