Ces 5 marques de montres sont à éviter absolument… ou presque !

De la montre stylée accessible au garde-temps de luxe, on aime vous parler sur Masculin.com des marques horlogères qui nous plaisent vraiment. Des montres que chacun peut avoir au poignet ou d’autres qui feront simplement rêver le plus grand nombre.

Malheureusement, à côté de ces modèles désirables, certaines marques de montres nous paraissent nettement moins… recommandables. Que ce soit en raison de leur style tape à l’oeil ou de leur qualité, voici donc quelques-unes des marques que l’on vous conseille de fuir aujourd’hui… en attendant peut-être des jours meilleurs !

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas pour Rolex, à Watches & Wonders. Un an après avoir cassé ses propres codes avec ses montres colorées (puzzle/pop/emojis !), la marque à la couronn...Lire la suite

Invicta

On pourrait presque se contenter d’afficher une galerie photo pour expliquer pourquoi Invicta n’est pas une marque que l’on recommande. Mais puisque tous les goûts sont dans la nature, certains d’entre vous se laisseront peut-être tenter par une montre… originale (après tout, pourquoi pas !).

A côté de ces modèles douteux à nos yeux (la Bolt ou la King Python par exemple), Invicta propose aussi des montres plus traditionnelles… mais un tantinet trop inspirées de certains garde-temps mythiques. Ainsi, difficile de ne pas penser à Rolex ou Audemars Piguet en voyant la Pro Diver, tantôt calquée sur la Submariner ou sur la Royal Oak avec une vraie fausse lunette octogonale.

Si l’on ajoute à cela des finitions et matériaux pas franchement qualitatifs et des mouvements quartz Ronda d’entrée de gamme, tous les signaux sont au rouge pour Invicta. Dommage pour une marque née en Suisse au 19e siècle… mais rachetée par des investisseurs américains dans les années 1990 après avoir presque disparu lors de la crise du quartz des années 1970.

Invicta Pro Diver 29176, la Rolex Pepsi revisitée à 124€ sur Amazon
Marques de montres à éviter Invicta

Diesel

La marque italienne fondée par Renzo Rosso en 1978 est un cas typique. Celui de la griffe branchée, volontiers provocante, qui n’aime pas passer inaperçu… quitte à en faire trop. Ce qui est vrai pour les vêtements l’est malheureusement aussi pour l’horlogerie.

Le nom de certains modèles, déjà, n’inspirent pas trop confiance : Mr Daddy, Mega Chief… Mais que dire du design : ici, la subtilité n’a pas son mot à dire, on est sur de la montre qui se voit, ostentatoire. Bracelet doré, cadran irisé voire méchamment squeletté, la limite du bon goût est souvent allègrement franchie. Mais c’est surtout la dimension des montres Diesel qui a de quoi donner des sueurs froides. A l’heure où les boîtiers s’amincissent (une montre homme de 39mm n’est plus une rareté), la marque italienne n’hésite pas à proposer du 51 voire du 57 mm !

Si vous voulez vraiment porter du Diesel, tournez-vous plutôt vers les jeans ! Et quitte à prendre une montre trop grosse pour votre poignet, on aurait presque tendance à vous recommander Police (c’est dire !) ou Fossil (qui produit les montres Diesel…).

La Mr Daddy 2.0 (Dz7465) et son boîtier de 57 mm. Prix : 489€
Marques de montres à éviter Diesel

Hugo Boss

On reste dans le même esprit… mais pas tout à fait. Comme Diesel, Hugo Boss est une marque de vêtements renommée. La maison allemande a aussi réussi à se faire une jolie place sur le marché de la parfumerie. Mais pourquoi diable s’entêter à proposer des montres, si c’est pour se limiter à de la fashion watch bas de gamme ?

En soi, le design des montres Hugo Boss n’a rien de choquant, bien au contraire. Puisqu’il s’agit d’une marque « de mode », elle produit des montres « à la mode » ou relativement intemporelle. Le plus souvent des modèles en acier (dignes de Festina), mais on trouve aussi des modèles encore plus épurés avec cadran noir et bracelet en maille milanaise…

Le principal problème vient du fait qu’Hugo Boss capitalise sur son nom pour proposer ses produits à un prix qui nous paraît nettement surestimé : plus de 400 euros pour un chrono quartz classique… Notez que la maison allemande n’est pas la seule à qui s’adresse ce reproche : Versace, Dior, Armani aurait tout aussi bien pu figurer dans cette liste !

Montre à quartz Boss Champion Noir à 439 euros chez Histoire d’Or
Marques de montres à éviter Hugo Boss

Holzkern

Si Invicta a vu sa notoriété croître de façon exponentielle grâce à Amazon et aux réseaux sociaux, cette vérité s’applique aussi à la marque Holzkern, qui semble avoir tout compris des lois du marketing digital.

Les germanophones auront compris en traduisant son nom (« coeur de bois ») que la marque autrichienne s’est spécialisée dans les bijoux et les montres en bois et en pierre. Certes. Après tout, pourquoi pas. D’ailleurs, Holzkern ne prétend rien de plus, et même ses prix n’ont rien de scandaleux.

Mais on reste un peu plus dubitatif au sujet de sa communication, vantant les mérites de ses montres « naturelles » fabriquées en petite quantité pour éviter le surproduction. D’autant qu’Holzkern reste beaucoup plus discrète face aux accusations de greenwashing et de dropshipping dont elle est régulièrement la cible…

Montre en bois de chêne Whakaari : 227€ chez Holzkern 
Marques de montres à éviter Holzkern

Filippo Loreti

« Si vous cherchez des montres de qualité avec un design inspiré de l’horlogerie de luxe, mais sans payer le prix fort, Filippo Loreti est là pour vous. » Voici en substance la promesse faite par la marque italienne sur son site officiel.

La maison transalpine a connu un succès fulgurant et déclenché un joli petit buzz en bouclant sa campagne de financement participatif en quelques heures. Avec 200 000 euros récoltés en une journée et plus de 4,8 millions d’euros (loin des 20 000 espérés !) levés auprès de 18 550 contributeurs, Filippo Loreti fait partie de ces marques de montres qui ont cartonné sur Kickstarter.

Oui, mais voilà, la belle histoire a pris un peu de plomb dans l’aile depuis. Notamment parce que ces montres « italiennes » sont essentiellement fabriquées en Asie et que, si le style est au rendez-vous, l’assemblage n’est pas forcément à la hauteur de la fameuse promesse initiale (même si des efforts ont été faits en ce sens).

Que les choses soient claires : les montres Filippo Loreti ont de vraies qualités, mais la marque doit rester prudente et ne pas faire croire à ses clients qu’elle conçoit des modèles qui respectent les standards de l’horlogerie de luxe.

Eterno Black Shadow Link : une montre (presque) italienne (presque) de luxe à 415€ chez Filippo Loreti
Marques de montres à éviter Filippo Loreti

Bien sûr, on ne peut pas garantir que cette sélection soit 100% objective. Certains d’entre vous possèdent peut-être même déjà un modèle de l’une de ces marques dont il est ravi… et c’est bien là le principal ! Mais comme nous l’avons fait dans notre article consacré aux parfums pour homme à éviter, nous avons simplement évoqué ici des marques pour lesquelles il existe à nos yeux des alternatives plus valables, plus ou moins dans le même style et à des prix pas nécessairement plus élevés.

Voici plutôt quelques marques de montres à découvrir

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

13 commentaires

  1. Pas besoin de prendre des pincettes, c’est de la maaaaaaarde, de la grosse crap pour la poubelle, et les diesel sont affreusement mooooooooche, voilà !! 😁👍

  2. faux invicta fait aussi de tres bonnes montres plus cheres certe ,et pas avec des mecanismes ronda , alors svp avt de dire des CONNERIES SVP RENSEIGNEZ VS D.AVANTAGE …..M👎

Voir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *