5 montres Bauhaus pour un style minimaliste élégant au poignet

A l’opposé des montres au cadran très travaillé, squeletté ou non, les garde-temps épurés ont aussi la cote. Et de ce point de vue, le style Bauhaus tire particulièrement son épingle du jeu. Très utilisé par les marques allemandes, ce mouvement né au début du 20e siècle connaît un succès grandissant dans l’horlogerie.

Si vous aimez le design sobre et épuré, voici donc 5 montres Bauhaus à mettre à votre poignet cette année.

Les années 1970 ont été une décennie complexe pour bon nombre de marques horlogères. Age d'or pour les unes, crise sévère et début de la fin pour les autres... La période a aussi (et surtout) été mar...Lire la suite

Le style Bauhaus, c’est quoi ?

Le style Bauhaus, également connu sous le nom de design fonctionnel, est un mouvement artistique et architectural qui a vu le jour en Allemagne dans les années 1910 (en 1919 précisément), sous la houlette de Walter Gropius.

Ce mouvement se caractérise par sa simplicité, son minimalisme et son utilisation de matériaux industriels pour créer des designs épurés et fonctionnels. Les créations Bauhaus cherchent à mettre en avant l’utilité de chaque objet, en évitant tout ornement inutile. Et si, à l’origine, l’architecture et le design étaient les principaux domaines d’activités concernés, l’horlogerie a elle aussi adopté le style Bauhaus.

Suivant la devise « form follows function », les montres Bauhaus allient fonctionnalité et esthétique, dans un style particulièrement minimaliste et épuré. Ici, l’idée est de mettre en avant la lisibilité de l’heure (surtout) et éventuellement des autres fonctions de la montre. Les cadrans sont généralement simples et équilibrés, avec des chiffres clairs et une utilisation subtile de la couleur.

Les bracelets sont également simples, souvent en cuir ou en acier inoxydable, et mettent l’accent sur le confort et la durabilité. Une montre, c’est fait pour lire l’heure, et c’est bien ce que l’on ressent en regardant des modèles d’inspiration Bauhaus.

Junghans Max Bill Chronoscope Bauhaus

Un classique parmi les classiques. La montre Max Bill est présente au catalogue Junghans depuis les années 1960 et n’a jamais paru aussi séduisante. Pour la marque allemande, ce modèle est « la preuve que le minimalisme peut être un plus ».

Sur la Max Bill, tout est mis en oeuvre pour que rien ne gêne l’essentiel : le temps. Et plus précisément la lecture de l’heure. C’est encore plus vrai sur cette Chronoscope, au cadran blanc immaculé, dépourvu de chiffres mais ponctué d’index très fins. Pour être encore plus lisibles, les aiguilles sont recouvertes d’un revêtement luminescent rouge, la date apparaissant dans la même couleur dans son guichet à 3 heures.

L’autre particularité de cette montre Junghans est encore plus subtile et se situe au dos du boîtier. Celui-ci est gravé de l’iconique Staatliche Bauhaus et subtilement ajouré, les fenêtres du bâtiment laissant apparaître le mouvement J880.2.

Montre Bauhaus Junghans Max Bill Chronoscope

NOMOS Tangente 101

Avec la Max Bill de Junghans, la Tangente de NOMOS Glashütte est incontestablement l’autre grande référence de l’horlogerie allemande inspirée par le Bauhaus.

Déclinée dans de nombreuses versions, cette « montre ronde aux nombreux angles droits » arbore un cadran évidemment très dépouillé, surtout sur cette Référence 101. A côté des index bâtons, seuls 5 chiffres à la typographie typiquement Bauhaus sont présents, alors que la petite seconde apparaît à 6 heures. Les trois aiguilles se parent d’une teinte bleu myosotis, une couleur obtenue après avoir atteint une température de 290°.

En plus d’être épurée, la Tangente est particulièrement confortable, avec un diamètre de 35 mm et une épaisseur de 6,2 mm seulement, qui en fait une montre aussi prisée par les hommes que par les femmes. Bref, un modèle unisexe et intemporel par excellence.

Montre Bauhaus NOMOS Glashutte Tangente 101

Iron Annie Bauhaus

La marque Iron Annie tire son nom du premier avion allemand ayant réussi à traverser l’océan Atlantique, en 1928. Comme Junkers, elle propose donc des garde-temps robustes, dont l’esthétique est souvent inspiré du monde de l’aviation. Rien d’étonnant lorsque l’on sait que l’avion historique, surnommé Iron Annie, était en fait un JU 52, soit un modèle construit par… Junkers.

Mais dans un autre style, la maison allemande s’est également inspirée de l’esthétique Bauhaus avec une collection au nom éponyme. Déclinée avec un cadran blanc, beige, bleu ou noir, en version automatique ou à quartz, la Bauhais Iron Annie est légèrement moins épurée que les précédents modèles cités dans cet article.

Dans son boîtier en acier tout rond, de 41 mm de diamètre, le cadran accueille aussi, en plus des 3 aiguilles, un guichet date à 3 heures, un compteur 24h à 6 heures et un indicateur de réserve de marche à 12 heures. Animée par un mouvement Miyota 9132, cette montre automatique Iron Annie Bauhaus offre un très bon rapport qualité-prix.

Montre Bauhaus Iron Annie

Laco Halle 38

On reste en Allemagne, chez une marque elle aussi grandement inspirée par l’univers aéronautique. Réputée pour ses montres pilotes depuis sa création en 1925, Laco fait honneur au courant Bauhaus avec son modèle Classics Halle 38.

Comme son nom l’indique, celle-ci se dote d’un boîtier de 38 mm de diamètre, en acier brossé. Le cadran blanc argenté accueille 12 chiffres, la date à 6 heures et trois aiguilles, dont une trotteuse rouge. A défaut d’originalité, la lisibilité, elle, est optimale. La fiabilité aussi, cette montre Halle 38 étant munie d’un mouvement automatique Laco 15, conçu sur une base de Miyota 9015.

Montre Bauhaus Classics Halle 38

Bauhaus 2162-1

Comment proposer une sélection de montres Bauhaus sans intégrer un modèle issu de la marque qui a emprunté son nom au fameux courant artistique (et qui appartient à la même société que ses consoeurs Iron Annie et Zeppelin) ?

Les premières montres officiellement estampillées Bauhaus sont apparues en 2019, pour célébrer le centième anniversaire du mouvement fondé par Walter Gropius. Ici, ce modèle doté d’un boîtier de 41 mm joue avec les contrastes, avec son cadran blanc et ses aiguilles rouge et noires. Il se distingue surtout par son ouverture à 12 heures indiquant le jour de la semaine… qui n’est pas sans rappeler la Day-Date de Rolex. Mais en étant proposée à moins de 300 euros, cette montre automatique Bauhaus 2162-1 est nettement plus accessible !

Montre Bauhaus 21621

On l’a dit en introduction de cet article, et vous avez pu le vérifier avec cette courte sélection, le style Bauhaus reste très présent en Allemagne et on aurait aussi pu mentionner certaines créations de Defakto, Stowa, Junkers, Zeppelin ou bien les montres mono-aiguilles de MeisterSinger.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Mais on le retrouve aussi beaucoup au Danemark, avec des marques de stylewatches comme Nordgreen, About Vintage ou Skagen, voire en Suisse, avec les montres Votum ou Mondaine, ou même en France, certaines collections Charlie Paris, par exemple, semblant aussi inspirées par l’esthétique Bauhaus. Ce style facilement identifiable, et pourtant intemporel, semble donc avoir de beaux jours devant lui… dans l’horlogerie comme ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *