La Rédac' Masculin
Il y a 4 semaines

Le konjac, le “nouveau” coupe-faim naturel à la mode

Une racine sans calorie, avec des vertus détox et qui aide à maigrir ? Le konjac aurait de multiples vertus. On vous dit l’essentiel sur cet aliment étonnant de plus en plus prisé par les hommes.

Qu’est-ce que le konjac ?

Après les fêtes et un confinement qui ne favorise pas forcément la pratique du sport, il est possible que vous ayez quelques kilos à perdre. Le konjac est peut-être la solution. Cet aliment, peu connu chez nous, est très présent au Japon où il est consommé depuis plus de 2 000 ans.

Le konjac est une plante vivace cultivée dans toute l’Asie. Il se présente sous la forme d’un très gros tubercule qui peut atteindre 80 cm de circonférence. Une fois réduit en poudre (compactable en bloc ou en vermicelles), il devient un ingrédient de base pour toute la cuisine asiatique.

Nouilles Shirataki (Konjac)

Quelles sont ses vertus ?

A l’instar de nombreux super-aliments à la mode, on prête au konjac de très nombreux atouts. Il renferme une fibre qui, au contact d’un liquide, absorbe jusqu’à 100 fois son volume d’eau pour se transformer en un gel qui attire les graisses et les sucres. Et dans 100 g de konjac, il n’y a que trois calories (contre 10 pour 100 g de concombre). Plus léger, c’est difficile !

C’est aussi une racine détox qui permet de nettoyer l’intestin. Il y piège les toxines et aide à leur élimination. Il est extrêmement riche en fibres avec 64 % sur matière sèche. Il est donc très efficace pour le transit ralenti.

Le konjac ne s’arrête pas là ! Il sert également de coupe-faim en remplissant l’estomac. Il a même reçu des autorités européennes l’allégation “perte de poids”. Mais il ne peut pas tout faire : il ne supprime pas les envies de sucre, de gras ou les fringales non contrôlées…

Enfin, il permettrait de stabiliser les taux de glycémie et de cholestérol. Mais il faut un avis médical pour les personnes souffrant de diabète.

Nouilles Shirataki, crevettes et bol de chuka aux algues

Sous quelle forme le manger ?

Le konjac peut être conditionné en blocs ; on parle alors de Konnyaku. Le blanc est plus doux que le gris et il est parfait dans les gratins.

Lorsqu’il prend la forme de vermicelles, on parle de shiratakis. Il peut être préparé comme des spaghettis après avoir été rincé, ébouillanté et rincé à nouveau.
En version kishimen, il ressemble plutôt à des tagliatelles alors que la variante gohan (non, rien à voir avec DBZ) se rapproche des petits grains de riz.

En gélules ou en poudre (un peu comme la spiruline), il est conseillé de prendre une ou deux gélules ou sachets dans un grand verre d’eau environ une demi-heure avant le repas et une ou deux fois par jour. On le trouve aussi sous forme de barre repas chez des marques telles que Feed.

Barre repas au konjac Feed

Comment l’utiliser ?

Il a toute sa place dans une alimentation saine et équilibrée et se conserve plusieurs mois dans son emballage. Côté goût, c’est assez vague. Il est plutôt neutre avec une texture élastique. Comme il résiste à la chaleur, il peut être utilisé dans de très nombreuses préparations.

On peut le préparer soi-même, en mettre dans le ragoût, la salade, les crudités, les pâtes. Il est une alternative très efficace aux féculents.

Le konjac peut-il être dangereux pour la santé ?

Le konjac peut être consommé par la majorité des personnes. En revanche, il est déconseillé aux enfants (car ils ont un petit estomac) et les diabétiques doivent consulter préalablement leur médecin.

De plus, il ne faut pas en abuser et un avis médical reste conseillé pour une utilisation régulière. En effet, le konjac gonfle dans l’estomac (c’est pour cela qu’il provoque un sentiment de satiété) et limite la place des autres aliments. Une consommation trop importante pourrait entraîner une dilatation de l’estomac ou des ballonnements.

Dans tous les cas, ce n’est pas une solution miracle et il doit être intégré dans une alimentation saine et équilibrée accompagnée d’une activité physique régulière.

Blocs de konjac (Konnyaku)

A lire aussi :

Les meilleurs super-aliments

Faut-il vous mettre à la kombucha ?

Pourquoi les hommes sont-ils adeptes de spiruline ?

Le curcuma, un aliment miracle ?