Tout savoir sur Audemars Piguet : avis et plus belles montres

Figure emblématique de la Haute Horlogerie, la marque Audemars Piguet est l’une des plus réputées au monde. Portée par le succès de sa montre Royal Oak depuis un demi-siècle, elle a su traverser les époques sans prendre une ride ou presque.

Mais quel est le secret de la réussite de la célèbre manufacture suisse ? On essaie de vous donner quelques éléments de réponse (ainsi que notre avis sur la marque) dans cet article !

L’histoire de la marque Audemars Piguet

Logo Audemars Piguet

C’est à Jules-Louis Audemars que l’on doit la création de la marque en décembre 1875, au Brassus, en Suisse. A cette époque, il ne s’agit que d’un petit atelier familial, dans lequel Jules-Louis s’évertue à « repasser » les montres, à les contrôler avant leur commercialisation. La petite affaire se développe bien et pour faire face à cette hausse de l’activité, Audemars fait appel à Piguet, Edward-Auguste de son prénom. Son ancien camarade d’école, lui aussi passionné d’horlogerie, le rejoint et le binôme choisit finalement de lancer sa propre manufacture en 1881, Audemars Piguet & Cie.

S’ils n’ont pas encore 30 ans, les deux jeunes hommes bénéficient déjà d’une réelle expertise. Cela les incite à se spécialiser rapidement dans les montres compliquées et les mécanismes de précision. Dès 1882, la première montre Audemars Piguet à quantième perpétuel voit le jour, rapidement rejointe par des modèles à répétition minute et des chronographes.

Le succès est au rendez-vous en Suisse, mais Jules Louis Audemars et Edward Auguste Piguet veulent partir à la conquête du monde ! C’est bien pour développer leur notoriété et démontrer leur savoir-faire qu’ils participent à des événements internationaux d’envergure, à l’image de l’Exposition universelle de Paris en 1889 (celle qui a vu la construction de la Tour Eiffel).

Année après année, Audemars Piguet perfectionne ses techniques de miniaturisation, multipliant ainsi les complications dans une seule et même montre. Et en 1892, c’est la première montre bracelet à répétition minutes qui sort des ateliers du Brassus.

Jules Louis Audemars et Edward Auguste Piguet
Jules Louis Audemars et Edward Auguste Piguet

Si les deux créateurs meurent à quelques mois d’intervalle à la fin de la Première Guerre mondiale, leur descendants poursuivent le travail entamé. L’innovation est toujours au rendez-vous, par exemple avec la montre gousset la plus fine au monde en 1925 (1,32mm d’épaisseur seulement) puis la première montre squelette en 1934.

Après une période plus délicate, il faut attendre l’après-guerre pour voir la manufacture repartir du bon pied. Point culminant : le lancement de la Royal Oak en 1972, première montre de sport de luxe du marché, dessinée par Gérald Genta. Un demi-siècle plus tard, le succès de ce modèle ne se dément pas, sa cote ne cessant de flamber sur le marché de la seconde main (deux à trois fois le prix du neuf, même pour une montre récente).

A partir de 1992, Audemars Piguet décline son flagship avec la collection Royal Oak Offshore, présentée comme « une version audacieuse et plus sportive » (avec un gros boîtier de 42 puis 44mm), puis la Royal Oak Concept, qui présente une vision beaucoup plus moderne et presque technologie de la haute horlogerie.

Aujourd’hui, la marque suisse rayonne à l’international, même s’il a fallu attendre 1999 pour la voir arriver officiellement aux Etats-Unis. Désormais présente à Hong-Kong aussi bien qu’en Afrique ou au Mexique, elle poursuit le travail de ses deux fondateurs grâce à la quatrième génération incarnée par Jasmine et Olivier Frank Edward Audemars.

Royal Oak Concept
Audemars Piguet Royal Oak Concept

Notre avis sur Audemars Piguet

Si l’on s’en tient aux propriétés techniques, un constat s’impose : les montres Audemars Piguet sont des bijoux de précision horlogère. Il faut vraiment en avoir une en main (même l’espace de quelques secondes !) pour comprendre ce qui différencie ces garde-temps des « autres »

Côté style, la Royal Oak bénéficie d’un charme intemporel et reste une valeur sure. Pas question pour la marque de se reposer sur ses lauriers pour autant, elle qui propose de multiples séries limitées (dont une aux couleurs du héros Marvel Black Panther !) et des réinterprétations plus modernes (avec un cadran vert, suivant la tendance actuelle par exemple).

Le prix des montres Audemars Piguet a en revanche de quoi nous interroger. Sans remettre en cause la qualité des produits, ceux-ci font aujourd’hui l’objet d’une spéculation sans précédent (avec une demande qui dépasse très largement l’offre), contribuant à une flambée des tarifs, notamment sur le marché de la seconde main.

A lire aussi :

Les grandes marques de montres qu’un homme doit connaître

Les montres iconiques d’Audemars Piguet

A l’instar de l’Oyster chez Rolex ou de la Reverso de Jaeger-LeCoultre, impossible de parler d’Audemars Piguet sans évoquer la Royal Oak, qui fête ses 50 ans en 2022. Souvent imitée, jamais égalée, elle se reconnaît toujours à son imposant boîtier, sa lunette octogonale avec des vis hexagonales apparentes (inspirées des hublots d’un navire) et son bracelet intégré. Déclinée à l’envi (avec même des versions portant le nom de Lionel Messi et LeBron James !), c’est dans sa version « classique », avec son cadran tapisserie bleu nuit, qu’elle séduit le plus les collectionneurs.

Royal Oak Jumbo Extra-Plat : 32 100€
Montre Audemars Piguet ROYAL OAK « JUMBO » EXTRA-PLAT

A côté d’une telle icone, difficile pour les autres montres Audemars Piguet de se faire une place ! Pourtant, les autres collections ne manquent évidemment pas d’intérêt, à l’image des montres Code 11.59 lancées en 2019. Derrière un design assez banal en apparence, cette ligne offre une multitude de détails, avec une glace saphir doublement courbée et des cadrans souvent travaillés comme d’authentiques oeuvres d’art.

Code 11.59 Tourbillon Volant Chronographe automatique – Edition limitée à 50 exemplaires
Montre Audemars Piguet CODE 11.59 TOURBILLON VOLANT CHRONOGRAPHE AUTOMATIQUE

Où acheter des montres Audemars Piguet ?

Les montres Audemars Piguet sont des objets rares, des biens d’exception. Vous comprendrez donc aisément pourquoi le nombre de boutiques reste limité ! Celles-ci sont évidemment installées dans des endroits prestigieux, à Genève, Zurich, Milan, Monte Carlo… En France, le seul magasin de la marque est situé rue Royale, à Paris.

Aujourd’hui, ce sont aussi et surtout les modèles de seconde main vendus en ligne qui contribuent à la popularité de la marque auprès des riches collectionneurs. Si votre budget le permet, vous pourrez régulièrement trouver une Royal Oak d’occasion sur des sites comme Chrono24, Cresus, Kronos360 ou Watchmaster.

Les dernières actus de la marque

Rédigé par Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !

Réagir à cet article