10 belles montres inspirées de l’univers automobile

L’aviation, le monde militaire, la plongée sous-marine… Certains univers très marqués ont la cote dans l’horlogerie masculine. L’automobile n’échappe évidemment pas à la règle et de nombreux garde-temps puisent leur inspiration dans ces belles mécaniques.

Dans le sillage de l’ultra-convoitée (et inatteignable) Rolex Daytona, on trouve une multitude de montres inspirées du monde automobile, dans des styles très variés… et à tous les prix.

En 2024, les 1000 Miglia rassemblent plus de 440 des plus belles voitures classiques de la planète pour un sublime parcours sur les routes transalpines, au départ et à l'arrivée de Brescia. Et pour l...Lire la suite

Voici donc une sélection de 10 modèles éclectiques, de la plus sportive à la plus élégante, de la plus abordable à la plus inaccessible : bref, il y en a pour tous les goûts et tous les budgets !

Rolex Daytona Cosmograph

Lancée en 1963, la Rolex Daytona est souvent présentée comme le chronographe le plus célèbre du monde. L’un des plus convoités aussi. Si bien que sa cote n’a de cesse de flamber (souvent au-delà du raisonnable !). La montre tire son nom du circuit de Daytona Beach… même si la première référence 6239 avait initialement été baptisée Le Mans (on vous laisse deviner pourquoi, mais ce n’est pas à cause des rillettes) et qu’on la connaît aussi sous le nom de Cosmograph.

Si la Rolex Daytona est devenue une montre mythique, c’est grâce à l’acteur Paul Newman, qui en avait fait son garde-temps fétiche dans sa version « exotique » avec un cadran blanc et des compteurs noirs. Car oui, la Daytona est aussi la pionnière des montres panda !

Au fil du temps, la passion pour la Cosmograph Daytona n’est jamais retombée. La génération actuelle, lancée en 2000 et dotée du calibre maison 4130, n’a d’ailleurs rien perdu de son caractère, même dans sa version « de base » en acier avec une lunette en céramique noire (référence 116500LN), accessible à partir de 14 650€… pour les chanceux qui peuvent figurer sur la liste d’attente.

Montre automobile Rolex Daytona Cosmograph

TAG Heuer Monaco

Carrera, Monza, Formula 1… TAG Heuer n’a jamais caché sa passion pour la course automobile. Et parmi tous ces modèles inspirés par les sports mécaniques, la Monaco reste l’une des plus emblématiques.

Reconnaissable au premier coup d’oeil grâce à son boîtier carré, la Monaco a vu le jour en 1969 et a connu un succès immédiat ou presque : dès 1970, on la retrouve en effet au poignet du pilote Jo Siffert et surtout de Steve McQueen sur le tournage du film Le Mans !

L’acteur confesse avoir eu un vrai coup de coeur pour ce modèle, qu’il arborera en de nombreuses occasions par la suite. Plus de 50 ans après sa création, TAG Heuer bichonne toujours sa montre star, déclinée dans de nombreuses éditions limitées.

Si la version originelle adopte un cadran bleu, une aiguille rouge et une couronne à 9 heures, la version la plus iconique de la Monaco (ou, en tout cas, celle à laquelle les fans de course automobile vouent un culte) est celle qui se pare des couleurs de la marque Gulf, avec ses bandes bleue et orange.

Montre automobile TAG Heuer Monaco x Gulf

Chopard Mille Miglia Race Edition

« La corsa piu bella del mondo. » La plus belle course du monde. C’est ainsi que les fans surnomment la course des 1000 Miglia en Italie. Depuis 1988, Chopard a fait le choix de s’associer à l’événement en créant des montres inspirées par l’esprit racing propre à cette compétition.

Elégance, performance et précision sont au menu de ces collections, comme souvent chez Chopard. Mais les éditions limitées Mille Miglia se distinguent par de multiples détails cachés ici et là, comme autant de clin d’oeil au sport auto : un volant gravé sur la couronne, un bracelet doublé en caoutchouc dont le motif rappelle les pneus racing des années 1960… sans oublier le traditionnel logo de la course italienne ! Bref, c’est un must pour les amateurs de belles mécaniques horlogères et automobiles.

Montre automobile Chopard Mille Miglia 2022

Frederique Constant Vintage Rally Healey

Depuis près de 20 ans aussi (2004 précisément), Frederique Constant s’adresse aux gentlemen drivers avec sa collection Vintage Rally. On reste ici dans un esprit proche de celui des Mille Miglia Chopard, avec des montres à l’esthétique rétro, dont l’élément le plus reconnaissable reste le bracelet en cuir perforé. Très présent dans cette sélection de montres typées racing, cet attribut évoque directement les gants des pilotes d’autrefois.

Quand celui-ci n’est pas présent, la Vintage Rally de Frederique Constant se pare d’autres détails qui permettent de mettre à l’honneur l’ancien constructeur britannique Austin Healey. Certaines éditions ont par exemple eu droit à un fond de boîte gravé d’une automobile quand les autres sont livrées dans un coffret collector, avec une miniature de Healey NOJ393 !

Montre automobile Frederique Constant Vintage Rally Healey

BRM V12-44

On change de registre avec des montres au design nettement plus affirmé… mais aussi plus clivant ! Les 3 lettres BRM renvoient à Bernard Richards Manufacture, du nom du créateur français de la marque, en 2003.

Et si cette maison indépendante propose des garde-temps taillés pour le golf, ce sont bien les modèles Racing qui lui ont permis de se faire une (jolie) place sur le marché. Les bien nommées V6 et V12 ont du mal à cacher le lien qui les unit à la course automobile, le chronographe V12-44 étant même présenté par BRM comme « une véritable Formule 1 de l’horlogerie ».

Au menu, un boîtier de 44 mm, un cadran sophistiqué avec des aiguilles perforées, un chronographe usiné dans la masse offrant 46 heures de réserve de marche, le tout livré dans un écrin en bois laqué : les montres BRM ne misent pas tout sur leur look, mais savent marquer les esprits !

Montre automobile BRM V12-44-GTN

Reservoir Supercharged Sport Red Zone

Voici encore une marque française dont les montres se reconnaissent au premier coup d’oeil. Depuis qu’il a fondé Reservoir Watch en 2016, François Moreau veut nous donner une autre lecture du temps avec ses montres mono-aiguille dont le design semblent s’inspirer de l’univers automobile aussi bien que de l’aviation.

Les amateurs de complications horlogères auront le plaisir de retrouver l’heure sautante et la minute rétrograde sur les différents modèles de la collection. La Supercharged Sport Red Zone demeure l’une des montres les plus emblématiques de Reservoir, avec son esthétique empruntée au monde de l’automobile d’hier et d’aujourd’hui et son cadran faisant penser à des compte-tours (jusqu’à la fameuse « zone rouge ») et compteurs de vitesse.

Montre automobile Reservoir Supercharged Sport Red Zone

SYE MOT1ON Chronograph [Bullitt] Titanium

Start your engine, soit « démarrez votre moteur ». Telle est la signification des 3 lettres qui ont donné son nom à la marque SYE. Lancée par Arnaud Pezeron, la marque est donc intimement liée à l’univers automobile, même si cela ne saute pas aux yeux avec le première modèle MOT1ON.

Avec cette montre, SYE met aussi en avant le concept de « sport tailoring », un anglicisme qui désigne un garde-temps sportif mais élégant (littéralement, avec un esprit « tailleur »). Et personnalisable, puisque 40 livrées sont proposées par la marque, combinant 2 modèles, 2 cadrans et une dizaine de bracelets chacun !

Automatic ou chrono, look sportif ou raffiné, il y en a pour tous les goûts. Parmi nos versions préférées, la montre Automatic 24 Silver Edition, avec son cadran argenté et son bracelet whisky, ou, pour les puristes, le chronographe méca-quartz Titanium Bullitt, une édition limitée dotée d’un superbe cadran… vert, bien sûr !

Montre automobile SYE MOT1ON Chronograph Bullitt

Depancel Série-R F-Back

On reste dans le même esprit racing ici, avec un nom qui fait, là encore, directement référence aux belles mécaniques : DElage, PANhard, FaCEL Vega. La marque Depancel s’inspire en effet des plus belles heures de l’automobile française avec ses montres que l’on s’imagine déjà porter au volant d’une belle ancienne

A côté de la collection ultra-sportive Pista et de l’élégante Série A (comme Allure), la Série-R veut « casser les codes de l’horlogerie traditionnelle » avec sa « montre carrée qui ne rentre dans aucune case ». De fait, le boîtier de cette montre n’est pas complètement carré, mais arbore aussi d’élégantes courbes en son sommet, ses lignes faisant penser à une calandre automobile.

Cette beauté abrite sous son capot un moteur dont l’efficience n’est plus à prouver, avec le mouvement Miyota 9120 offrant une réserve de marche de 40 heures.

Montre automobile Depancel Série-R F-Back

Steinhart Le Mans GT automatic

Gunther Steinhart a fondé la marque horlogère qui porte son nom en 2001, en Allemagne, du côté de Augsburg. Indépendante, presque confidentielle (surtout en comparaisons avec certaines consoeurs d’outre-Rhin), elle jouit pourtant d’une belle réputation auprès des amateurs de belles montres.

Et si c’est avec son Ocean One clairement inspirée de la Submariner de Rolex (peut-être trop ?) que Steinhart s’est fait connaître, ses collections se sont ensuite étoffées avec des montres de marine et de pilote, qu’il s’agisse d’aviation ou d’automobile.

La course des 24 heures du Mans est régulièrement mise à l’honneur dans la ligne GT Series, à l’image de ce modèle automatique Le Mans GT, dont le cadran rappelle les roues des bolides en fibre de carbone et la trotteuse l’aiguille d’un compteur de vitesse.

Montre automobile Steinhart Le Mans GT

LIP Rallye

Le chronographe Rallye, c’est un grand classique de la marque LIP depuis de longues années ! Dans l’ombre de la Dauphine ou de la T18 Churchill, elle a su séduire les hommes à la recherche d’un garde-temps au look sportif.

On y retrouve tous les classiques du genre, avec son cadran bi-compax (avec deux compteurs), et, selon le modèle, le bracelet en cuir perforé ou l’échelle tachymétrique. Toujours dans l’air du temps, cette montre Rallye se pare de différentes couleurs (du bleu, du vert) et se décline « évidemment » en panda.

Si elle existe bien dans une version automatique, c’est sans doute l’hybride méca-quartz qui rend cette LIP fabriquée en France aussi intéressante aujourd’hui.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

On l’a dit en introduction de cet article, horlogerie et automobile entretiennent des liens étroits depuis de très longues années. Ce n’est donc pas un hasard si l’on trouve autant de modèles inspirés de bolides plus ou moins prestigieux, dans tous les styles et à tous les prix. Des Meangraf ou Rallygraf de Yema, aux créations de Belmoto Tourer et Ferro & Cie, sans oublier la RM Up-01 Ferrari de Richard Mille, la montre la plus fine du monde, il n’y a que l’embarras du choix.

3 commentaires

  1. Ne pas citer la speedmaster parce qu’elle est allé sur la lune alors qu’elle a été conçu pour l’automobile est bien triste.

    1. Oui, c’est vrai… mais on a déjà l’impression de parler tellement souvent de cette montre (comme ici). En même temps, elle le mérite, et se replonger dans l’histoire de ce modèle (pour évoquer d’autres aspects que la course à la Lune) ne manquerait pas d’intérêt… On va essayer d’ajouter ça au planning !

  2. Bonjour ne pas citer aussi la Aj001 des Atelier Jalaper alors que son cadran est fait à partir d’un capot Aston Martin DB5 est bien dommage.

Voir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *