Voici les 10 montres les plus sous-cotées selon les experts

Rolex Submariner, Daytona, Omega Speedmaster, Patek Philippe Nautilus… En 2023, les grands classiques de l’horlogerie font toujours partie des montres les plus convoitées au monde. Notamment sur le marché de la seconde main. Si l’on se penche un peu plus en détail sur le classement établi par Watchfinder & Co., la marque à la couronne est même archi-dominatrice.

Mais justement : plutôt que de suivre la tendance, les experts de la plateforme ont aussi recensé quelques modèles moins recherchés mais à connaître absolument. Des montres issues de maisons prestigieuses (mais pas Rolex !) et pourtant largement sous-cotées. Voici donc les 10 garde-temps de luxe sur lesquels vous devriez investir si votre budget le permet…

Rado True Square Thinline Les Couleurs™ Le Corbusier

Incontournables à la fin des années 2000 et devenues ringardes tout aussi rapidement au début des années 2010, les montres en céramique semblent avoir aujourd'hui une nouvelle cote d'amour (et pas se...Lire la suite

Vacheron Constantin Fiftysix

Créée en 1755, Vacheron Constantin est souvent présentée comme la plus vieille manufacture horlogère au monde. Autant dire que son expertise et son savoir-faire ne sont plus à prouver. Les montres produites par la marque impressionnent régulièrement par leur sophistication, à l’image de la 57260, qui est à ce jour la montre dotée du plus grand nombre de complications au monde.

Avec cette Fiftysix de 2021, Vacheron Constantin prouve qu’il est possible d’associer complexité et sobriété. Cette référence 4000E/000A-B548 accueille notamment une phase de lune annuelle. « Une complication dont vous ne pensiez pas avoir besoin… jusqu’à maintenant ! » comme le dit joliment Adrien Fourlegnie, de Watchfinder.

Montre Vacheron Constantin Fiftysix

Baume & Mercier Capeland

Si elle n’est pas la plus connue du grand public, Baume & Mercier est une marque qui jouit d’une grande popularité auprès des amateurs de haute horlogerie en France.

Pourtant, comme le dit encore Adrien Fourlegnie, cette édition spéciale Shelby Cobra ne bénéficie pas de l’attention qu’elle mérite. Si son nom fait aussi frémir les passionnés d’automobile, le style de cette montre reste très élégant, fourmillant de détails. Le cadran bleu évoque par exemple la voiture Guardsman Blue dessinée par Carroll Shelby, la signature du pilote et designer apparaissant sur le fond transparent. L’iconique cobra figure quant à lui au sommet de l’aiguille des secondes de ce chronographe de toute beauté.

Baume & Mercier Capland

Tudor Black Bay GMT

La Black Bay, c’est LA montre iconique de Tudor, et sans doute la meilleure alternative à la Rolex Submariner. Et c’est vrai que cette référence ne manque pas de style, qu’elle se pare de bronze ou qu’elle réinvente le mythe de la Rolex Pepsi, comme ici avec cette GMT.

On retrouve les principaux éléments caractéristiques de la GMT-Master, avec cette lunette bicolore, ce boîtier et ce bracelet en acier ou ces aiguilles si reconnaissables. Mais le principal atout de cette réf. M79830RB-0001, c’est aussi son prix : moins de 3500 euros, trois ou quatre fois moins que sa prestigieuse cousine à la couronne.

Tudor Black Bay GMT

Zenith Chronomaster

De nombreuses variantes de la Chronomaster méritent votre attention et paraissent clairement sous-cotées sur le marché de la seconde main aujourd’hui. Parmi elles, la Ref. 97.T384.4061/21.C822 affiche un look full black (ou presque), inspiré par un prototype des années 1970.

Dans un registre différent, la Ref. 03.3100.3600/69.C823 combine l’excellence du calibre El Primero avec un style qui n’est pas sans rappeler celui de la Daytona. Mais là où le Cosmograph voit régulièrement sa cote flamber à plus de 20 000 euros, le Chronomaster Zenith reste accessible à moins de 10 000 euros.

Montre Zenith Chronomaster Ref. 03.3100.3600/69.C823

Glashütte Original PanoMaticDate

Belle, intemporelle, originale, moderne… Les qualificatifs élogieux ne manquent pas pour parler de cette PanoMatic Date. Son cadran minimaliste se distingue par la présence de sa grande date « panoramique », à 4 heures, une caractéristique chère à Glashütte. L’heure apparaît aussi de façon décentrée sur la partie gauche, mais reste parfaitement lisible.

Si l’on ajoute à cela un diamètre de 39 mm pour le boîtier tout en rondeur, un fond transparent avec un mouvement très finement travaillé, on obtient l’une des montres les plus désirables de cette liste. Peut-être bien notre vrai coup de coeur !

Jaeger-LeCoultre Reverso Grande Ultra Thin

Faut-il vraiment présenter cette montre ? La Reverso est tout simplement l’un des plus grands classiques de l’horlogerie contemporaine et ce, depuis 1931 ! Déclinée à l’envi, avec des boîtiers plus ou moins larges, des cadrans plus ou moins travaillés (parfois de vraies oeuvres d’art !), l’icône de Jaeger-LeCoultre n’est jamais aussi belle que quand elle reste classique.

Cette Ref. 3788570 en est la preuve, avec son cadran blanc au recto et noir au verso, ses index baguette et son élégant bracelet en cuir crocodile.

Jaeger-LeCoultre Reverso Grande Ultra Thin

Omega Seamaster Vintage

Il n’y a pas que la Moonwatch chez Omega. Si la conquête spatiale a contribué à forger le mythe de la Speedmaster, la Seamaster peut aujourd’hui compter sur James Bond pour séduire le public (et les JO de Paris en 2024).

Mais bien avant cela, les précédentes moutures ne manquaient pas de charme. Cette référence 165.014 du début des années 1990 est ainsi l’une des plus belles montres vintage de la marque. Pour Adrien Fourlegnie de Watchfinder, cette Seamaster est grandement sous-estimée et a le potentiel pour devenir un modèle très recherché (et donc très coté).

Montre Omega Seamaster 165.014

Breguet Tradition 7027

Avec Vacheron Constantin, Breguet est l’autre maison véritablement historique. Celle qui peut compter sur plus de deux siècles d’expertise, ayant vu le jour à Paris en 1775. Aujourd’hui, certains lui trouvent une image poussiéreuse, vieillissante. Pourtant, ses nouveaux modèles témoignent d’un réel dynamisme, à l’image de son Type XX réinventé en 2023.

Comme son nom l’indique, la collection Tradition rend un hommage vibrant au fondateur Abraham-Louis Breguet. Cette référence 7027BB/11/9V6, sortie au début des années 2010, nous fascine avec son cadran si délicatement travaillé…

Montre Breguet Tradition 7027BB/11/9V6

IWC Ingenieur

Le boîtier de 46 mm de diamètre n’est peut-être plus trop dans l’air du temps, mais le design de Gérald Genta, lui, suffit à faire de cette montre un objet de désir.

Initialement lancée en 1955, l’Ingenieur avait connu une nouvelle jeunesse dans les années 1970, grâce au coup de crayon génial du célèbre designer horloger. Cette déclinaison (Ref. IW322504) s’inspire de l’univers automobile, mais sait aussi faire preuve d’un certain raffinement. Elle constitue en tout cas un excellent prétexte pour partir à la découverte des collections IWC d’hier et d’aujourd’hui !

IWC Ingenieur

Girard-Perregaux 1966

On termine ce tour d’horizon des montres de collection les plus sous-estimées du moment avec l’icône intemporelle de Girard-Perregaux, une marque qui mériterait elle aussi davantage de considération.

Quantième perpétuel et indicateur de phases de lune sont au menu de cette montre 1966 (Ref. 49535-53-651-BK6A) et c’est pourtant bien la sobriété qui prime, avec ce cadran noir et ces index très fins. Aujourd’hui encore, cette collection est l’une de celle qui incarne mieux le savoir-faire et l’élégance de Girard-Perregaux. Et un excellent choix pour ceux qui veulent faire leurs premiers pas dans la haute horlogerie, la vraie !

Girard Perregaux 1966

Pour aller plus loin :

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

2 commentaires

  1. Rolex est sur côté à mon goût, des maisons comme Breguet, Vacheron Constantin, Zénith ont pour moi plus de valeurs, de légitimité dans l’horlogerie de luxe. Breguet à la plus belle histoire de la haute horlogerie, quand à Zénith il a quand même fourni les premiers calibres pour la Daytona de Rolex

Voir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *