Ces 10 marques de haute horlogerie sont à connaître quand on aime les (très) belles montres

On entend souvent parler de haute horlogerie pour évoquer des montres de luxe. Il s’agit pourtant d’un abus de langage car la véritable « haute horlogerie » doit répondre à des critères bien précis… et tout ceci n’est pas seulement lié au prix du produit !

Dans cet article, nous vous proposons donc de partir à la découverte de cette haute horlogerie et des marques qui la composent. Vous allez voir qu’à côté de Rolex, Patek et Omega, d’autres maisons de prestige oeuvrent au service de l’excellence horlogère.

Les montres de plongée bénéficient toujours d'une importante cote d'amour auprès des passionnés d'horlogerie. Même si elles descendent rarement dans les abysses et que leurs propriétaires préfèrent s...Lire la suite

Qu’est-ce que la haute horlogerie ?

« L’excellence horlogère, la symbiose de l’art horloger et des arts appliqués. » C’est ainsi que la Fondation de la Haute Horlogerie (FHH) a précisément défini la haute horlogerie dans son livre blanc publié pour la première fois en 2016.

La Fondation, elle-même, est une structure à but non lucratif qui a vu le jour en 2005, à l’initiative des maisons Audemars Piguet et Girard-Perregaux ainsi que du groupe Richemont. Son but a toujours été de promouvoir l’excellence horlogère dans le monde, d’informer le grand public et les professionnels sur l’actualité et l’histoire du secteur, mais aussi sur les métiers de l’horlogerie.

Trop floue, trop souvent galvaudée, l’expression « Haute Horlogerie » a fini par perdre de son sens.

Le conseil culturel de la FHH, composé de personnalités reconnues et indépendantes des grandes marques, s’est réuni autour de la table et a longuement travaillé à l’élaboration d’une définition « officielle » de la Haute Horlogerie et donc à répondre à une question précise : quelles sont vraiment les marques de haute horlogerie ?

Près de 90 maisons ont ainsi été passées au crible à travers sept domaines d’expertises et une petite trentaine de critères :

  • R&D et Fabrication
  • Style, Design et savoir-faire artistique
  • Histoire et ADN
  • Distribution et SAV
  • Connaisseurs et Collectionneurs
  • Image de Marque et Communication
  • Formations

Dans le détail, la présence de mouvements manufacturés, l’originalité des produits, la cohérence de la gamme, le respect de l’esprit du fondateur ou encore le taux de notoriété de la marque font partie des éléments retenus.

Au final, 64 marques ont été répertoriées comme faisant partie du périmètre de la Haute Horlogerie. Des maisons largement connues du grand public (Rolex, Jaeger-LeCoultre, Breitling, Cartier…) et d’autres dont le savoir-faire a donc été reconnu mais que les profanes ont davantage de mal à identifier. Ce sont celles appartenant à cette seconde catégorie que nus avons choisi de mettre en avant dans cet article.

Bovet 1822

Après avoir effectué son apprentissage horloger au coeur du Jura suisse, Edouard Bovet vend ses premières montres en Chine à la fin des années 1810. Conscient du potentiel de ce nouveau marché, il fonde sa société en 1822 avec ses 3 frères Alphonse, Frédéric et Gustave. La marque rencontre un grand succès grâce à un concept tout simple : des montres vendues par paires !

Edouard Bovet revient en Suisse, à Fleurier, où il meurt en 1849. Si la marque continue un temps à faire parler d’elle en Chine, elle change de propriétaires à plusieurs reprises et disparaît peu à peu du paysage, les dernières montres Bovet étant conçues en 1950. Rachetée en 1989 par Parmigiani Fleurier, la marque ne reprend son envol qu’à partir de 2001, après son acquisition par Pascal Raffy. Celui-ci capitalise sur la riche histoire de Bovet et met tout en oeuvre pour valoriser les métiers d’art, avec des garde-temps manufacturés de très grande qualité, à l’image du modèle Recital, récompensé à de multiples reprises.

Haute Horlogerie - Montre Bovet 1822 Recital 29

F.P.Journe

Comme de nombreuses marques présentes dans cette liste, F.P.Journe fait partie de celles qui se font régulièrement remarquer au GPHG, Only Watch ou feu le SIHH (« l’ancêtre » de Watches & Wonders).

Diplômé de l’école d’horlogerie de Paris en 1976, le Marseillais François-Paul Journe a fait ses armes auprès de son oncle, restaurateur d’horlogerie ancienne reconnu. De 1978 à 1983, il assemble lui-même sa première montre de poche à tourbillon, avant d’établir son premier atelier à Paris, en 1985. Dès la fin des années 1980, il reçoit de multiples prix (Balancier d’Or à Madrid en 1989, prix Gaïa du meilleur horloger en 1994), mais ce n’est qu’en 1999 que naît la première collection de chronomètres signés de son nom.

Entre classicisme et innovation, chaque nouveau modèle témoigne d’un savoir-faire unique, incarné par son concept « Invenit et Fecit ». Sa collection FFC (conçue sur une idée de Francis Ford Coppola), avec ses heures indiquées par les doigts animés d’une main sur le cadran, est devenue l’une des plus emblématiques de la marque.

Haute Horlogerie - montre FP Journe FFC Calibre 1300.3

Girard Perregaux

Constant Girard et son épouse Marie Perregaux ont fondé leur manufacture horlogère en 1856. Mais si la marque qui porte aujourd’hui leur nom revendique des origines plus anciennes, c’est parce que Constant Girard a racheté en 1906 la maison Bautte, elle-même créée en 1791.

Tout au long du 20e siècle, la marque renforce son positionnement sur le marché des montres de prestige, tout en s’adaptant aux nouvelles attentes des consommateurs, à l’image de sa montre à quartz créée en 1970.

Rachetée par le groupe Kering (ex-PPR) en 2011 (avant d’être revendue en 2022), Girard-Perregaux continue à faire l’étalage de son savoir-faire, comme en témoigne l’Aiguille d’or reçue au GPHG 2013 pour la superbe Echappement Constant L.M. A côté de la Vintage 1945 et de son boîtier rectangulaire, la Laureato est un grand classique de la marque. Et une preuve qu’il n’est nul besoin de créer des montres ultra-sophistiquées pour se faire remarquer !

Haute Horlogerie - Montre Girard Perregaux Laureato

Greubel Forsey

Greubel Forsey fait partie de la « nouvelle garde » de la haute horlogerie, puisque cette marque contemporaine a vu le jour en 2004. Et tout juste 20 ans, celle-ci a acquis une réputation que beaucoup peuvent lui envier !

Robert Greubel et Stephen Forsey travaillaient déjà ensemble depuis de longues années quand ils ont décidé de créer leur propre maison. Le duo s’attache à proposer des montres produites dans de très faibles quantités, dotées d’une esthétique unique qui associe des formes modernes à des finitions artisanales d’une grande finesse.

Les complications horlogères sont aussi à l’honneur (et pas les plus courantes !), avec des modèles aussi différents que la Grande Sonnerie et de ses 935 composants ! Sa collection Convexe est tout aussi fascinante, à l’image de sa GMT Balancier, de son incroyable globe terrestre et de son balancier incliné à 30°.

Haute Horlogerie - montre Greubel Forsey GMT Balancier Convexe

Harry Winston

Harry Winston est une marque de joaillerie et de montres de luxe fondée en 1932 par Harry Winston, surnommé le « Roi des Diamants ». Depuis ses débuts, la marque s’est distinguée par son expertise en matière de diamants et de pierres précieuses, ainsi que par ses créations de haute horlogerie.

Ce n’est qu’en 1989 que la marque américaine fait son entrée dans le monde de l’horlogerie. Depuis lors, la marque a présenté une série de montres exceptionnelles, notamment la Ocean Collection en 2000, l’édition limitée Opus en 2001, la spectaculaire Project Z en 2004 et l’atypique Histoire de Tourbillon en 2009. Autant de pièces rares et de montres d’exception, qui contribuent à faire de Harry Winston une marque « à part » dans le monde de la haute horlogerie.

Haute Horlogerie - montre Harry Winston Histoire de Tourbillon 10

Jaquet Droz

Voici encore une marque historique qui a contribué au prestige de l’horlogerie suisse. Elle a été fondée par Pierre Jaquet-Droz à La Chaux-de-Fonds en 1738 !

Naturellement, ses près de 300 ans d’existence n’ont pas toujours été un long fleuve tranquille, mais la marque s’est toujours distinguée par son savoir-faire horloger exceptionnel, ses créations artistiques et ses complications horlogères uniques.

Même en se limitant à l’histoire récente, depuis le rachat par Swatch Group en 2000, les montres créées par Jaquet Droz peuvent être vues comme autant d’oeuvres d’art, à l’image de la poétique Charming Bird et de son oiseau mécanique en train de chanter. La Grande Seconde, présentée pour la première fois en 2002, reste la plus emblématique et continue à inspirer l’ensemble des collections, avec son cadran divisé en deux parties, évoquant le chiffre 8 et symbolisant l’harmonie et l’équilibre.

Haute Horlogerie - montre Jaquet Droz Charming Bird

Kari Voutilainen

Kari Voutilainen fait un peu figure d’ovni dans le paysage horloger : le Finlandais a lancé son entreprise indépendante en Suisse en 2002, avec la volonté de ne proposer qu’un nombre très limité de montres chaque année, toutes étant fabriquées entièrement à la main.

Plus que des garde-temps de prestige, ses créations sont elles aussi des oeuvres d’art, des bijoux de précision et de technicité. En 2005, par exemple, il dévoile la première montre à répétition décimale au monde, capable de sonner les heures, les dix minutes puis les minutes.

Les montres de Kari Voutilainen se font régulièrement remarquer au Grand Prix d’Horlogerie de Genève, à l’image de l’iconique Vingt-8, lauréate du Prix de la Montre Homme en 2013 (déjà !) ou, plus près de nous, de la Ji-Ku, un exemplaire unique qui a décroché le Prix de la Montre Métiers d’Art au Grand Prix d’Horlogerie de Genève 2022.

Haute Horlogerie - montre Kari Voutilainen Vingt-8

Parmigiani

C’est en 1976 que Michel Parmigiani a ouvert son atelier traditionnel baptisé Mesure et Art du Temps, dans lequel il se consacrait à la restauration de garde-temps anciens. Mais le jeune horloger d’alors a aussi mis ce temps à profit pour laisser parler sa créativité et fabriquer ses propres horloges.

La maison Parmigiani Fleurier, elle, voit le jour en 1996 et se distingue immédiatement par ses montres de haute qualité, à la fois innovantes et respectueuses d’une certaine tradition horlogère. Dès la première année, la Toric QP Rétrograde et la Kalpa Hebdomadaire démontrent tout le savoir-faire de Parmigiani.

Le partenariat avec Bugatti et le développement de la montre Bugatti Type 370 témoignent ensuite de l’audace de la marque fleurisane, encore parfaitement incarnée dans la Pershing Samba Madeira aux couleurs du Brésil. Mais Parmigiani sait aussi faire preuve de plus de sobriété, comme avec sa collection Tonda, dont la version PF Minute Rattrapante a encore été l’une des plus belles montres vues à Watches & Wonders en 2023.

Haute Horlogerie - montre Parmigiani Fleurier Bugatti Type 370

Ulysse Nardin

Ulysse Nardin a créé la marque qui porte son nom en 1846 et a toujours voulu être à la pointe de l’innovation. C’est ainsi qu’il a assemblé le tout premier chronomètre de marine dès le milieu du 19e siècle. Ses descendants perpétuent cet héritage et cet esprit avant-gardiste tout au long du 20e siècle… L’entrée dans le 21e siècle marque le lancement de la Freak : en 2001, ce garde-temps révolutionnaire se distingue par son mouvement qui pivote sur lui-même pour indiquer l’heure, tout en étant dépourvu de couronne et d’aiguille.

Aujourd’hui encore, la Freak reste un modèle à part, exceptionnel à plus d’un titre, même si Ulysse Nardin sait faire preuve de plus de classicisme dans ses collections !

Haute Horlogerie - montre Ulysse Nardin Freak One

Urwerk

On termine ce tour d’horizon de la Haute Horlogerie avec une marque fondée en 1997 par les amis d’enfance Martin Frei et Felix Baumgartner (oui, celui qui a sauté en parachute depuis la stratosphère), qui partagent une passion pour les montres mécaniques et l’innovation.

Depuis sa création, Urwerk a toujours été à l’avant-garde de l’horlogerie moderne, se faisant remarquer par ses créations au design audacieux et futuriste, parfois dotées de complications innovantes. C’est par exemple le cas des montres à affichage orbital, qui offrent une lecture de l’heure unique et futuriste. Et que dire de la UR-100, une montre qui indique non seulement l’heure, mais aussi la distance parcourue par la Terre autour du Soleil et la distance parcourue par le porteur de la montre ?

Haute Horlogerie - montre Urwerk UR-100 Electrum

La liste complète des 64 marques de haute horlogerie

Voici la liste des 64 marques de haute horlogerie telle qu’elle a été officiellement été établie par la Fondation de Haute Horlogerie en 2016… en attendant une prochaine mise à jour.

Maisons historiques : A. Lange & Söhne, Audemars Piguet, Blancpain, Bovet Fleurier, Breguet, Breitling, Bulgari, Cartier, Chopard, Girard Perregaux, Glashütte Original, H. Moser & Cie, Harry Winston, IWC, Jaeger-LeCoultre, Jaquet Droz, Officine Panerai, Omega, Patek Philippe, Piaget, Rolex, TAG Heuer, Ulysse Nardin, Vacheron Constantin, Van Cleef & Arpels, Zenith

Marques contemporaines : Armin Strom, Ateliers Louis Moinet, Cabestan, Christophe Claret, De Bethune, DeWitt, F.P.Journe, Greubel Forsey, Hautlence, Hublot, HYT, Laurent Ferrier, Maîtres du temps, MB&F, MCT (Manufacture Contemporaine du Temps), Parmigiani, Ressence, Richard Mille, Roger Dubuis, Romain Gauthier, RJ-Romain Jerome (faillite en 2020), Speake Marin, Urwerk

Marques de luxe : Chanel, Hermès, Louis Vuitton, Montblanc

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Artisans créateurs : Andreas Strehler, Antoine Preziuso, Beat Haldimann, Christiaan van der Klaauw, Grönefeld, Kari Voutilainen, Philippe Dufour, Roger W. Smith, Sarpaneva, Thomas Prescher, Vianney Halter

1 commentaire

Voir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *